Le "dio vi salvi regina", symbole du nationalisme corse

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1084 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Musique et pouvoir

Dans quelle mesure la musique peut-elle devenir un instrument de légitimation, d’affirmation ou de contestation d’un territoire politique ?
Quelles sont les interactions entre musique et idéologie territoriale ?

I/ Présentation

Qu’est ce qu’un hymne ?

Un hymne est un chant, un poème lyrique à la gloire d'un personnage, d'une grande idée, etc.
Un hymne nationalest un chant patriotique associé aux cérémonies publiques.
Dans le domaine religieux, un hymne est un chant, un poème à la gloire des dieux ou des héros, souvent associé à un rituel.

Origines de l'hymne corse

Le "Dio vi salvi Regina" a été écrit par saint Francesco di Geronimo vers 1675.
Francesco di Girolamo était un prêtre Jésuite et un missionnaire. Il était connu pour ses sermonsinspirés par sa profonde foi religieuse.
Le "Dio vi salvi Regina" est un chant religieux dédié à la Vierge Marie à laquelle il implore la protection pour les chefs de l'indépendance contre les ennemis de la Corse.

Il a été adopté en tant qu'hymne national lors de la Première déclaration d'indépendance de la Corse le 30 janvier 1735 dans la ville de Corte, suite à une révolte des Corses contre Gênes.La nation corse proclame son indépendance et se place sous la protection de la Vierge Marie.

Les Corses ont fait d'un chant religieux un chant guerrier. La Vierge n'est pas évoquée pour protéger les plus malheureux mais pour protéger les Corses contre leurs ennemis.

II/ Extrait musical

« Chant corse » Arrêter à 2 min.

III/ Développement

1) Paroles de « Dio vi salvi Regina »Dans cette version, un couplet ultime est ajouté, écrit directement en langue corse ; il fait référence à la victoire sur les ennemis de la Corse et par là signifie la nouvelle fonction de ce texte. Le plus souvent, ne sont chantés que les premier, second et dernier couplets.


2) Histoire du nationalisme Corse

En 1737, par la convention de Versailles, la France s'engage à intervenir en Corsesi Gênes en fait la demande.
En juillet 1768, suite au traité de Versailles, la France rachète à Gênes ses droits sur l'île. La Corse devient alors propriété de la France. (En fait, au départ il s'agit seulement d'une délégation, la France est chargée d'administrer la Corse durant dix ans et de la pacifier. Gênes étant dans l'incapacité de rembourser à la France ses frais, l'île devint au boutde dix ans, propriété de la France.)

C’est depuis la fin du XIXe siècle que les Corses ont le sentiment d’être abandonné par les autres pays. En effet la Corse se dépeuple et a un immense retard en terme d’industrie et d’infrastructure.

Nationalisme : doctrine qui revendique pour une nationalité le droit de former une nation.

Les premiers mouvements nationalistes apparaissent, comme leFront régionaliste corse dont une scission majoritaire donnera plus tard Action Régionaliste Corse. Ses principales revendications auprès de l’Etat français sont la prise en compte des difficultés économiques de l'île ainsi que de ses spécificités culturelles, notamment linguistiques, grandement menacées par le déclin démographique et l'appauvrissement économique de la Corse. Ces mouvements sont àl'origine d'un important renouveau de la langue corse et d'un travail de promotion des anciennes traditions culturelles corses.

Mais ces mouvements régionaux estiment que leurs revendications sont ignorées et voient dans le traitement que l'État réserve aux rapatriés des colonies un signe de mépris. Pour eux, la Corse est vue par les autres pays comme une terre vierge où il n’est pas nécessairede consulter ses habitants en ce qui concerne les rapatriements, et ils critiquent et s’opposent aux soutiens financiers octroyés aux nouveaux habitants.

3) Expressions du nationalisme corse :

 La souveraineté politique de la Corse : une indépendance par rapport à l'État français, qualifié par les mouvements nationalistes d'état colonial. La levée d'un impôt révolutionnaire parallèle a...
tracking img