Le dormeur du val

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (528 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Auteur :
Arthur Rimbaud

Courte biographie :
1854/1891 : Il a écrit durant plusieurs mouvements incluant le Parnasse
Il acquière une grande passion pour la poésie à seulement 17ans. Il eut debrillantes études.
Il était un poète engagé (il utilise son art pour dénoncer ses idées..ici : la guerre)

Bibliographie de l'auteur :
Poésie 1870/1871 (poème en vers)
Une saison en enfer,1873
La lettre du 15mai 1871
Illuminations 1873/1875 (sa dernière œuvre)

Résolution du texte :
Au XIXème siècle, le sang a beaucoup coulé (1830/1848 ; 1870/1871) il suit l'exemple donné par V-HUGO,un poète de chansonnier s'en indigne, dénonçant les heures noires de la dépression et les horreurs de la guerre. Un peu avant la Commune, lors d'une fugue, Rimbaud traverse une région dévastée par leconflit Franco/Prussien. « Le Mal » ou « Le Dormeur du val » naîtrons de cette vision de la folie humaine. Notre texte fait entrevoir le visage hideux de la mort, dans une nature accueillante etmaternelle. Il faut attendre la fin du sonnet pour que soit exprimé le choc d'une rencontre inattendue avec la mort, le dernier vers, rappelant l'ouverture du poème que V-HUGO intitula « souvenir de lanuit du 4 ».

Quelques remarques pertinentes
→ Le rejet et le contre rejet casse le rythme du poème : Il détourne et modernise le sonnet.
(2 quatrains & 2 tercets)
→ Champ lexical de la nature :« verdure » « rivière » « aux herbes » « la montagne » « mousse » « val » « l'herbe » « glaïeul »
→ Champ lexical des parties du corps : « bouche » « tête » « nuque » « les pieds » « sa narine » « lamain » « sa poitrine »
→ Champ lexical de la couleur où domine le vert avec (herbe 2fois, / trou de verdure, son lit vert, frais cresson bleu = vert foncé ; les autres couleurs présentes sont desnuances de blanc renvoyant a la lumière.
→ Champ lexical de l'immobilité/du sommeil/ et du calme : « dort » « est étendu » « il dort » « il fait un somme » « berce -le » « ne font pas frissonner sa...
tracking img