Le dormeur du val

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1300 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
« ORAL FRANÇAIS LE DORMEUR DU VAL  ARTHUR RIMBAUD»

Le poème que nous allons étudier est un extrait du recueil « Poésies », écrit par Arthur Rimbaud, et publié en 1891.
Cette œuvre est un extrait du recueil « poésies » publié en 1891,
Le jeune poète à écrit ce texte en Octobre 1870, en pleine guerre franco prussienne.
Cette œuvre est intimement liée à sa propre vie.
C’est ainsi qu’ilexprime dans plusieurs de ses poème, notamment dans « le dormeur du val »,
L’indignation ressentie devant les horreurs de la guerre de 1870.
Par quels moyens Rimbaud s’engage t-il dans son poème sur un sujet de société ?
Dans un premier temps, nous nous intéresserons à la description de la nature, qui sert de cadre à la scène évoquée dans le poème.
Ensuite, nous analyserons le portrait du jeunesoldat.
Enfin, nous nous interrogerons sur l’effet de chute présent à la fin du texte.

En analysant le premier quatrain, on peut constater que ceci correspond à un plan d’ensemble descriptif qui fixe le paysage de manière générale, la nature est magnifiée sous la plume du poète, nous sommes plongé dans un cadres idyllique et même dans un cadres vivant.
En effet, pour nous le faire ressentirl’auteur se permet d’utiliser la personnification pour donné vie à la nature, « où chante une rivière »  « accrochant » « follement » « montagne fière » personnification de la nature qui présente des attitudes réservées aux être humains,
Il se sert aussi de verbes « le soleil [...] Luit » « un petit val qui mousse de rayons » « ou la lumière pleut » les verbes qui sont utilisé ici présent sonttous à la voix active pour insister sur la vivacité de cette environnement,
De plus il y intègre même des métaphores avec le « haillons/argent » c’est une manière métaphorique de comparé l’eau laissée par la rivière sur les berges à des « haillons d’argent ».
Rimbaud veut nous montré que cette endroit a toute les caractéristiques d’un lieu ou règne la joie, la bon humeur, la gaieté et la paix,Sans oublié la vie, ici ou pourrait dire que la vie est omniprésente, et oui, car dans ce poème la vie est remplacé par la lumière qui est aussi symbole de vie, la lumière est partout c’est pour cela que l’on parle d’omniprésence,
Par exemple, L4 je cite «c’est un petit val qui mousse de rayons » c’est une métaphore qui associe la lumière illuminant le val à une « mousse » qui se développe,mettant en valeur le rayonnement du soleil.
Autre exemple, si l’on prête attention, dans la phrase « le soleil […] luit », on peut remarquer la position du verbe « luire » en début de vers alors qu’il appartient à la phrase située dans le vers précédent.
C’est ce qu’on appelle un enjambement ou un rejet qui, en brisant le rythme du vers, insiste sur la luminosité du soleil,
On peut trouver une autremétaphore tel que L8 « ou la lumière pleut » cette métaphore associe la lumière à la pluie, ce qui a pour but d’insisté sur l’abondance de la luminosité, et donc de la vie.
On peut ajouter que Rimbaud apostrophe la nature en s’adressant directement à elle L11 « nature, berce-le », c’est une allégorie de la nature, ici Rimbaud évoque la nature presque de manière divine, elle est représentécomme la mère nourricière qui protège les hommes.

Maintenant intéressons nous au second quatrain, celui-ci décrit l’allure générale (entre guillemets) du soldat, unique personnage dans ce poème.
Petit a petit la description de ce dernier se resserre autour du visage du soldat pour amener lentement le lecteur vers la révélation finale.
Alors on découvre une description physique du personnage« jeune » « bouche ouverte »
« Tête nue » « la nuque » « il est étendu » « les pieds » on pourrait avoir l’impression de le soldat est train de dormir dû a son attitude a la limite de la désinvolture,
De plus cette Hypothèse est confirmée par la métaphore du « lit vert » qui compare la verdure a un lit, et la suite du poème « il fait un somme » « il dort dans le soleil la main sur la poitrine...
tracking img