Le droit de suffrage en france

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1620 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
LE DROIT DE SUFFRAGE

Depuis la fin de l’ancien régime, marqué par la révolution Française de 1789, la France a connu une succession de constitutions, régimes politiques, dont trois monarchies constitutionnelles, deux Empires, cinq républiques ainsi que le régime de Vichy. Cette multiplicité de régime est bien entendu marquée par une recherche du mode de démocratie « parfait » qui passe enmajeure partie par le mode de suffrage .

Nous nous intéresserons dans une dissertation sur l’évolution de ce droit de suffrage en France depuis la révolution. Ce suffrage est un des principes de la démocratie, et consiste en la désignation des gouvernants.

L’utilisation du suffrage remonte à l’antiquité, ou l’on élisait sur l’Agora les dirigeants des cités à main levée. Le suffrage se perdlors des monarchies, ou la règle d’hérédité prônait sur celle de la démocratie, et c’est la Révolution de 1789, qui marquera le début du droit de suffrage en France. Ce sujet est intéressant car il montre bien que malgré le retour du suffrage, il faut à la France un certain temps pour arriver à faire évoluer le droit de suffrage de la manière la plus démocratique possible.

Nous nousdemanderons donc de quelle manière est appliqué le suffrage restreint en France, mais aussi si le suffrage universel est la solution la plus adéquate à la vie en société.

Dans une première partie nous étudierons comment le suffrage restreint n’a su évoluer vers une démocratie totale. Puis nous exposerons la particularité du consensus démo-libéral, qui est une suite logique du droit de suffrageuniversel.

I. le suffrage restreint : un procédé semi-démocratique .

Dans cette partie nous confronterons les deux théories développées au cours du XVIIe siècle, ainsi que leurs impacte sur le suffrage, nous nous pencherons premièrement sur la théorie de la souveraineté populaire (A), puis dans un second temps sur la théorie de la souveraineté nationale (B).

A. L’application de lasouveraineté populaire : une utopie impossible à mettre en place .
Il nous faut bien comprendre l’origine de cette théorie (1°) mais aussi les limites notables de cette conception (2°).

1° Des idées de Rousseau aux grands textes fondateurs de la République.

La théorie de la souveraineté populaire est développée par Rousseau à travers son ouvrage « le contrat social » paru en 1762. Pour luile pouvoir doit appartenir à chacun des citoyens. On parle alors de souveraineté « parcellaire » car diviser en parcelle entre tout citoyen. Ce principe de souveraineté est repris par la suite dans la constitution montagnarde de 1793, dans l‘article 7 « le peuple souverain est l‘universalité des citoyens Français, même si il ne faut pas oublier que cette constitution n’a jamais été mise en place.Pourtant la déclaration des droits de l’Homme et du Citoyen, stipule elle aussi que « la souveraineté réside dans le peuple. Elle est indivisible imprescriptible et inaliénable » (article 25). Il faut bien comprendre qu’une telle vision démocratique est idéale et très difficile à mettre en place.

2°. Une théorie démocratique mais idyllique .

Cette théorie prônerait donc le suffrageuniversel mais sans la présence de représentants du peuple. Cette théorie dite de l’électorat droit reste impraticable si les citoyens ont la souveraineté il leur faudrait choisir ensemble toute les décisions de la nation. Rousseau dans le contrat social souligne bien l’importance de chacun des citoyens « supposons que l’état soit composé de 10 000 citoyens, chaque membre de l’état a pour sa part ladix millième partie de l’autorité suprême ». De plus cette théorie tend vers le mandat impératif qui consiste à élire un mandataire, qui doit suivre toute les indications du peuple, respecter ses promesses. Ce principe paraît logique, mais le mandat impératif permet aussi au peuple de révoquer à tout moment un mandataire. Un tel mandat serait source d’instabilité politique et de démagogie....
tracking img