Le droit et la moral

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1905 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
DISSERTATION
DROIT ET MORALE

Chateaubriand : « La morale va au devant de l'action, la loi l'attend »
La morale fait partie de la vie, elle a comme naissance
Le premier pas du droit sont notés en – 3 000 avant JC par les révélations divines et débute en -530 avec les gréco-romains.

Pour commencer voyons ce qui est entendu par le terme « moral »; à la vue de la société. Lamorale est la théorie de l'action humaine soumise au devoir et ayant pour but le bien.
Autrement dit chacun à une façon de penser et une façon d'agir qui relève de la morale, cette moral est à respecter car elle est destiné à rendre un homme parfait sous tous les angles.
D'un point de vue juridique, la moral est relatif aux bonnes mœurs, c'est à dire aux usages, aux coutumes d'une personne oud'un groupe d'individu. C'est un principe de vie conforme à la moralité donc géré par chaque être humain moralement.
Puis il y a le droit, qui d'un point de vue non juridique relève de ce qui est permis à chacun selon une règle, morale, sociale et d'un point de vue juridique le droit a plusieurs sens mais comporte tout de même un sens général; c'est l'ensemble des règles de conduite obligatoiresocialement édictées et sanctionnées, qui s'impose aux membres de la société afin d'organiser la vie harmonieusement entre les hommes.

On distingue le mot « Droit » qui nous intéresse ici; le droit objectif du « droit » qui lui est subjectif soit qui est relatif a un sujet propre.
Le droit et la morale d'aujourd'hui sont encore présents dans les sujets d'actualité tel que « le portdu foulard islamique »
La France étant un pays laïque, toutes les religions sont acceptées car la laïcité relève de l'indépendance des organisations religieuse. Cependant une manifestation trop notoire de certains cultes, se manifestant par des revendications d'appartenance à une organisation religieuse, est perçu comme une provocation par certaine personne de la société donc dérange la morale.La question qui se pose est alors la suivante: Quel rôle et quel poids la moral a t'elle sur le droit?

Dans un premier temps il sera évoqué la coupure entre le droit et la moral puis dans un deuxième temps l'effet miroir du droit à la moral.

I/ La coupure entre le droit et la moral

Pour débuter ce 1 er titre nous aborderons la différence entre le droit et la moral puis nous achèveronspar les conséquences de leur segmentation.

A/ Technique de différenciation

Nous constatons deux différences; premièrement le droit représente des règles de droit et des lois puis pour finir, la moral représente les valeurs d'un individu ou d'un groupe.

1°) le droit représente des règles de droit, des lois

Le droit formule des règles dedroit, c'est la science du juste comme le définissait un courant de pensée fort ancien «  Jus est ars boni et aequi »; « le droit est l'art du bon et de l'équitable » d'après le juriste Romain Celse. Le droit assure par des textes le respect des règles et s'assure la connaissance par tous des lois. Il vise à soumettre les hommes à un ordre social de nature à permettre une cohabitation pacifiqueentre personnes, pour ainsi améliorer les échanges au sein d'une société. Puis le droit doit être respecté, sous peine de sanction.
Le droit s'applique à une société alors que la moral peut être le fruit d'une seule personne.

2°) la moral représente des valeurs communes d'un groupe à un individu.

La morale se préoccupe des devoirs de l'homme à son égard et à l'égardd'autrui. Elle est orale, et vise un but de perfection des hommes. Elle peut être individuelle, il s'agit « d'un code d'honneur » que chaque individu se fixe a lui même et qu'il décide d'appliquer ou non sou peine de regret et de mal être. Elle peut aussi être collective alors dans ce cas elle s'apparente au droit.
Cette différenciation entraine des conséquences non négligeables.

B/ Les...
tracking img