Le droit

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1628 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Crédo pour la Vie
 
  - Ne laissez pas la vie filer entre vos doigts en songeant au passé ou en rêvant à l’avenir : il faut être à l’écoute de ses plus profonds désirs, car sans eux, la vie n’est rien.
 
 - Profitez de votre vie jour après jour. Ne baissez pas les bras tant que vous aurez quelque chose à donner : rien n’est jamais perdu tant que l’on continue à lutter…
 
 - Il fautadmettre que nous ne sommes pas parfaits : c’est ce lien fragile qui nous relie aux autres. Nous avons tous les qualités de nos défauts et les défauts de nos qualités… A méditer !!
 
 - N’écartez pas l’amitié, ou l’amour sous toutes ses formes, en prétendant qu’il n’existe pas.
 
 Le meilleur moyen d’y croire et de le trouver est de le donner.
 Le meilleur moyen de le perdre est de le retenirprisonnier.
 Le meilleur moyen de le garder est de lui donner des ailes.
 
 - N’étouffer jamais vos rêves : ne pas avoir de rêve, c’est être sans espoir.
 
 Etre sans espoir, c’est errer sans but.
 
 Vous savez bien que la vie n’est pas une course, mais un voyage dont il faut savoir goûter chaque étape...
Mensonge ou Vérité ?
 
 
 
     Qu’est-ce que la vérité ? Considérée de façonpurement abstraite, celle-ci consiste en un accord entre ce qui est dit et le réel.
    
 Un mensonge est donc une affirmation qui ne correspond pas à la réalité quelle vise…
 
Le mensonge, il faut au moins en parler franchement…
 
   Je crois que personne ne peut affirmer devoir toujours parler et agir en toute vérité. La question est de savoir dans quelles circonstances et pour quelles raisonson peut et l’on doit  avoir un droit au mensonge.
   
  Toute conversation est un échange entre un moi et un toi. Mais chacun perçoit la réalité par rapport à sa nature et interprète les mots à sa façon. Seul celui qui connaît son interlocuteur peut faire la distinction entre « poésie et vérité ». Si la confiance s’installe, plus besoin de se cacher les uns des autres, on devrait pouvoirs’exprimer sans artifices, plus besoin de « oui » pour camoufler un « non », de « cela va bien » pour prévenir les questions indiscrètes…Oui mais c’est sans compter sur le droit à la pudeur, cette protection de son intimité très légitime, comme le coquillage qui refuse de s’ouvrir pour cacher la perle qu’il secrète. Je pense qu’il faut apprendre à vaincre son angoisse et apprécier la vérité, la sienned’abord en s’acceptant soi-même, et celle des autres sans avoir peur de leur jugement.
  
  Mais, il y a mensonges et mensonges, allant du  petit enfant qui affabule et croit vivre vraiment les aventures de son imaginaire, jusqu’à celui qui ment pour mieux tromper autrui et en tirer profit, une sorte de loup déguisé en brebis.
On admet qu’il n’est pas toujours possible de dire «  toute la vérité etrien que la vérité ». Le principe de cette morale ne saurait donc être exact. Tout au long de l’histoire de l’humanité et en politique, le mensonge n’a cessé de progresser : Dans la mesure où elles sont marquées par la peur, la méfiance et la rivalité, les relations internationales ne sauraient se passer de la diplomatie secrète, de l’espionnage et de la subversion.
  Quant à la justice, laseule proposition au moment d’un jugement  est la répartition de la vérité en deux camps : celui de « l’accusation » et celui de la « défense », aucun des deux, n’ayant pour fonction de dire la vérité, mais seulement de représenter et d’imposer son propre point de vue.
  
  On ment pour se défendre, mais aussi par charité (Je n’aime pas le mot pitié). On trompe un autre pour le protéger et luiéviter tout souci, pour lui épargner des vérités qui le détruiraient, par obligation aussi pour des actions que l’on désire entreprendre mais qui ne seraient ni comprises ni acceptées par son entourage. Celui ou celle que l’on met en cage par amour ne peut être heureux et cherche à s’échapper, non pas physiquement, mais par l’imaginaire et quelques mensonges par omission, afin de se ménager un...
tracking img