Le dynamisme industriel chinois

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2204 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction

La Chine pays asiatique, qui connaît un « boom » économique, depuis quelques années, commence tout juste à s’ouvrir au monde. Tout en restant, sous l’autorité d’un pouvoir centralisé et contrôlé par le parti communiste, elle se développe depuis le début des réformes en 1978. Celles-ci ont conduit à des résultats sensibles dans l’industrie grâce à une libéralisation desentreprises.
En effet, une croissance chinoise s’accentue depuis une trentaine d’années. Déjà, après la révolution de 1949, la Chine lance son premier plan quinquennal qui vise à réorganiser économiquement le pays. Il a pour objectif principal, un développement essentiellement fondé sur la croissance accélérée des industries. Ce plan quinquennal apparaît comme un succès faisant augmenter la part du secteurindustriel de 29 à 37,9%. Lors du VIIIème congrès du parti communiste en 1956, Mao Zedong annonce que la Chine doit collaborer avec les autres pays non communistes. Dans les années 1960, l’agriculture a la priorité sur l’industrie mais en même temps les dirigeants du pays laissent une certaine liberté d’entreprise régionale et s’ouvre progressivement vers l’extérieur jusqu'à se lancer dans unepolitique d’exportation à partir de 1989. C’est ainsi qu’au milieu des années 1980, la Chine figure, par la masse de sa production, parmi les grandes puissances économiques mondiales. Le secteur secondaire demeure alors à la première place de la structure économique dût notamment au poids de l’agriculture. En effet, à la fin des années 1980, le secteur secondaire occupait 43,2% de la productionnationale contre 26,3% dans le secteur primaire. Ces chiffres passent respectivement à 47% contre 19,9% au début des années 1990. L’économie de la Chine était appelée « socialisme de marché » puisqu’elle associait propriété publique et propriété privée. Cependant, depuis 1992, on constate que la Chine est désormais capitaliste comme l’a annoncé le Président Den Xiaoping dans un article :  « S’ouvrirsur le monde extérieur en faisant usage du capitalisme ». Aujourd’hui, nous pouvons dire que la Chine a prit de l’ampleur au sein de l’économie mondiale étant donné qu’elle est entrée dans l’OMC fin 2001. En somme, la Chine met tout en œuvre pour s’imposer d’une part en Asie, d’autre part à l’échelle internationale.
Malgré cet envol, la Chine reste tout de même un pays que l’on ne peut pas encorecomparer avec les autres pays dits industrialisés.

Les informations récentes sur l’industrie elle-même étant difficiles à recueillir par manque de source, nous avons élaboré une problématique un peu différente de l’intitulé du sujet. En quoi l’industrie chinoise est-elle en plein essor depuis ces vingt dernières années ?
Nous verrons dans un premier temps les différences régionales puis nousaborderons les différents secteurs industriels pour analyser enfin les rapports mondiaux.

Les différences régionales

La Chine est divisée en trois grandes régions économiques

1 La région dynamique

Cette région se situe sur la bordure orientale de la chine, c’est à dire sur le littoral. Nous voyons avec la carte, que certaines régions du Nord-Est sont industrialisées dès l’ouverture dela Chine. Petit à petit, d’autres régions voisines mais toujours sur la côte apparaissent comme de nouvelles régions industrielles.
Le centre de la Chine se constitue essentiellement de Shanghai et des régions de Jiangsu et Zhejiang. A eux trois, ils concentrent le 5ème de la production économique nationale et une proportion plus forte dans la production industrielle. Les trois métropoles PékinTianjin et Tangshan sont également des pôles industriels.
La ville de Shanghai a une croissance économique tellement importante qu’on parle même d’une région de Shanghai. Cette ville avant 1949 était commerciale et financière mais aujourd’hui elle apparaît comme hyper industrielle. Cependant, son poids dans l’économie chinoise a baissé dût à une forte fiscalité. Même si, le paysage de Shanghai...
tracking img