Le fantastique chez maupassant

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 64 (15920 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le Horla
Le Horla
Auteur Guy de Maupassant
Genre Nouvelle fantastique
Pays d'origine France
Lieu de parution Paris
Éditeur Ollendorf
Date de parution 1887

Le Horla est une nouvelle fantastique de Guy de Maupassant écrite en 1887. C’est un des premiers récits fantastiques que Guy de Maupassant a écrit. La seconde version du Horla se présente sous la forme d’un journal inachevé quilaisse craindre que son propriétaire n’ait sombré dans la folie. Le Horla marque les prémices de la folie de son auteur, Guy de Maupassant, qui, après avoir fait une tentative de suicide, meurt le 6 juillet 1893.

Histoire

Le livre se donne comme un journal intime, le narrateur s'y exprimant à la première personne. Il rapporte ses angoisses et troubles par une sorte de journal : il sent autourde lui la présence d’un être invisible qu’il nomme le « Horla ». Au début lucide, il sombre peu à peu dans la folie en cherchant à se délivrer de cette emprise. Il finira par incendier sa demeure et, dans les dernières lignes de la nouvelle, face à la persistance de cette présence, il entrevoit la mort comme ultime délivrance. L'aspect fantastique du récit vient du doute créé chez les lecteursquant à la démence du narrateur – ou à la réalité des faits qu'il rapporte : sa cohabitation avec un être surnaturel. Le narrateur raconte sa folie et la terreur qu'il subit. Le Horla, un être surhumain, le terrasse chaque nuit et boit sa vie. Cette folie le conduira à de nombreuses actions, toutes plus insensées les unes que les autres. Il en viendra même à mettre le feu à sa maison et laisserabrûler vif ses domestiques. Maupassant souffrait lui-même de troubles : il avait l'impression de se voir à l'extérieur de lui ou qu'il était étranger à la personne qu'il voyait dans le miroir. Le Horla est l'aboutissement d'une série de contes qui font référence à un sentiment de double puis à un être monstrueux ou surnaturel.

Éléments d'analyse

Le physique du Horla

Le Horla est un êtreinvisible à l’œil nu, ce qui lui confère sa supériorité. C’est par là qu’il réussit à garder son emprise sur le narrateur. Cependant, son corps ne paraît pas totalement immatériel car le Horla peut boire ; de plus il peut cacher le narrateur. Il a donc une consistance sûrement matérielle. On peut lui prêter la forme d’un être humain ou d'un monstre.

Origine du nom Horla

Le titre de lanouvelle Le Horla, quant à lui, renvoie sans équivoque au problème d'altérité de Maupassant.

Exposition des personnages principaux

Plusieurs expériences mènent le narrateur à la conclusion suivante : un être invisible, qu’il nomme le Horla, est venu faire de lui son esclave. Son miroir ne lui renvoie d’ailleurs plus son reflet. La seule solution paraît la destruction par le feu. C’est ainsi quele diariste incendie sa maison où il croit avoir enfermé l’être invisible, tuant ses domestiques. Maupassant a renouvelé le thème du double, présent dans la littérature fantastique depuis Hoffmann, en se servant des dernières réflexions scientifiques et médicales à la mode, notamment l’hypnose et les travaux sur l’hystérie de Charcot dont il suivait les séances à la Salpêtrière.

La dominationdu Horla sur le narrateur

Au début de l’histoire on se demande s'il est possible de maîtriser le Horla. Le narrateur ne sait même pas s’il existe (emploi du pronom « on » pour le désigner). Le Horla domine le narrateur, puis celui-ci va progressivement découvrir la nature de cet être et ce dont il est capable. Il va tout faire pour lui échapper et dresser une barrière contre lui. Le narrateurest assujetti tout au long du récit, sauf à la fin où il semble qu’il ait trouvé le moyen d'échapper au Horla en le tuant, ou du moins en le chassant de chez lui. Mais ce n'était que sa solitude.

Une oeuvre pionnière dans la science-fiction

Le Horla de Maupassant est une des premières véritables nouvelles de science-fiction dans la littérature française. Si l'on met à l'écart momentanément...
tracking img