Le fantastique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1007 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Observation :
Dissertation
Le fantastique est un courant Européen qui date de l'antiquité. De la naissance du fantastique au XVIII ème siècle par le livre « Le diable amoureux » de Jacques GAZOTTE. Or, de manière surprenante Tzetan TODOROV, un historien français, discute ce point de vue « Le fantastique c'est l'hésitation éprouvée par un être qui ne connaît que les lois naturelles face à unévénement en apparence surnaturel. » Ce propos paradoxal pose la question des fonctions du fantastique. Quelle hésitation peut éprouver un être qui ne connaît que les lois naturelles face à un événement en apparence surnaturel ? Nous verrons tout d'abord quelles sont les causes du surnaturelle, puis nous montrerons la réaction des personnages face à ces événements.
De fait, le fantastique nousmène à voir des chose en apparence normale. Il nous fait, tout d'abord, pencher sur le réel de l'histoire. Ainsi au début du récit, les personnages, les lieux, les repères temporels, le statut social des personnages sont décrits. C'est ainsi que procèdent les auteurs. Dans « Une histoire de fantôme » par exemple HOFFMANN fait une description des personnages et de leur famille. De ce faite ildécrit le père comme une personne de jovial et sa femme comme une personne calme et insouciantes. Il dit aussi que leur fils est aux armés. Il parle aussi de la composition de la famille avec le père, la mère, les deux filles et la vieille servante. Les histoires qui s'appuie sur le fantastique peuvent donc avoir comme objectif de nous ancrer dans le réel avant les événements inquiétants.
En outre,les auteurs de fantastique ont pour objectif d'inquiéter le lecteur, pour ce faire les auteurs ont recours au vocabulaire de la peur ou de rendre inquiétant un personnage ou encore un lieu. Ainsi, dans l'histoire « Le monstre vert » GÉRARD de nerval, pour inquiéter le lecteur, utilise le vocabulaire de la peur. En effet on a déjà le vocabulaire de la peur dans le titre avec le mot « monstre ».Dans cette histoire, GÉRARD de nerval parle du diable vauvert qui aurait vécu à plusieurs époques. Dans l'histoire le diable vauvert habiterait dans une maison pleine de débris, des personnes y entendront des rires stridents alors que la maison est vide, abandonnée. En conséquent le lecteur est amené à s'inquiéter sur la suite des evènements.
Enfin les auteurs de fantastique mettent le doute,l'incertitude face aux événements qui suivent au fil de l'histoire pour ce faire les auteurs utilisent les phrases intérogatives, le conditionnel, des adverbes, joue sur le cadre spatio-temporel ou utilise le rêve. Ainsi, dans « la cafetière », Théophile GAUTIER utilise le rêve, un personnage va dans une chambre d'hôte,
1
il essaye de dormir, mais il n'y arrive pas, quand tout à coup les bougiess'allument toutes seules, les fauteuils bougent aussi tout seuls, les personnes qui sont dans les portraits en sortent et commencent à s'amuser, danser puis quelques heures après, le narrateur tombe sur la cafetière puis s'évanouie. Le lendemain à son réveil tout était redevenu normal donc on ne peut savoir si le personnage a vécu la chose ou si c'était un simple rêve cela crée l'incertitude dansla tête du lecteur donc, on ne peut savoir si ce qu'il a vécu lui est vraiment arrivé.
Aussi pouvons-nous affirmer que nous ne pouvons pas savoir si les raisons sont surnaturelles ou naturelles, le but du fantastique est de nous ancrer dans le réel puis face aux évenements nous laisse dans le doute.
Pourtant il est à remarqué la réaction des personnages face à ces évenements en apparencesurnaturels. Tout d'abord nous avons le type de personnage qui voit ou entend ou pense voir ou entendre des choses surnaturelles. Dans « l'homme au sable » par exemple HOFFMAN fait en sorte que l'enfant Nathanaël croit à l'homme au sable. Cette croyance se fait avec la mère le soir à neuf heures, elle dit à leurs enfants d'aller se coucher car l'homme au sable va bientôt passer. Par la suite...
tracking img