Le fascisme francais?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 15 (3572 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 avril 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction :

En 1919, on s’aperçoit d’une division au sein de la gauche et s’accentue lors du congrès de Tours, en décembre 1920. Et la scission idéologique profonde qui en découle. En 1919, Se produit un renversement de majorité : le bloc national triomphe aux élections, et les droites contrôlent le gouvernement jusqu’en 1932. Lorsque les gauches remportent aux élections de 1924,l’antiparlementarisme renait avec violence, et de nouvelles organisations naissent. Pierre Taittinger fonde les Jeunesses patriotes. La doctrine n’est pas originale : nationalisme, exécutif fort. L’analogie avec le fascisme apparait aussitôt, plus évidente encore dans le cas du mouvement de George Valois. Le succès de ces ligues est trop éphémère dans les années 1920. Mais cela traduis les désillusionsd’anciens combattants, les craintes de l’inflation. La crise de 1924-1926 a révélé la force de l’antiparlementarisme. La crise économique de 1932, l’arrivée au pouvoir d’Hitler fait renaitre plus fort ses mouvements fascistes jusqu’en en 1939 ou elle prend une dimension pendant l’occupation.

Le fascisme est une doctrine politique née en Italie en 1919, il n’y a pas un fascisme mais desfascismes et correspond à une situation historique notamment au lendemain de la première guerre mondiale et de la crise économique de l’Europe en 1932. En France, on voit apparaitre deux fascismes. Le premier s’est développé dans un contexte de crise des mouvements extrémistes pour l’intérêt des classes moyennes. Dirigés contre le capitalisme et les forces révolutionnaires d’extrême gauche. La deuxième,entre les intérêts privés et la petite bourgeoisie.

On peut ce poser la question est ce que il y a eu un fascisme en France entre 1919 à 1939 ?

Tous d’abord on verra, l’ouverture au lendemain de la fin de la première guerre mondial que des ligues d’extrêmes droites font leur apparition mais quel disparaissent vite. Ensuite que la crise économique de 1932, en France, a faitémerger l’antiparlementarisme

I/ 1919-1932 : Le début de l’extrême droite et des mouvements fascistes.

A. L’échec de la gauche ouvre les premières ligues fascistes.

On voit apparaitre dans les années vingt, une vague d’extrêmes droite. En 1924, avec la victoire législatives de la gauche, de nouvelles ligues vont se former ce sont des partis de droite nationaliste. Ils ont des idéespolitiques très différentes politiques laïques, politique économique (chute du franc), on parlera de la première vague de ligues extrêmes droites. En 1926, la droite se retrouve au pouvoir sous un gouvernement de l’Union National de Raymond Poincaré, mais la situation de la France au point de vu économique est très bonne c’est pourquoi les ligues d’extrêmes droite vont vite retomber jusqu’en 1932. Cesligues nationalistes droites de 1924 à 1926 n’ont pas une idéologie qu’ont peu forcement appelé fasciste car ne prône pas un état totalitaire, mais plutôt une idéologie basée sur le nationalisme, militarisme et catholicisme. Mais, Ils pratiquent un vestimentaire copié sur le jeune fascisme italien. Les ligues et mouvements nationalistes réactionnaires ont cependant leur place ici s’apparenteclairement au fascisme. Elle se détachera souvent de ces mouvements jugés trop conservateurs pour devenir pleinement fasciste.

Aussi, ce n’est qu’à partir de 1924 qu’on voit apparaitre vraiment des parties qui se voient comme fascistes

La Ligue républicaine nationale, fondée en octobre 1924, par Alexandre Millerand qu’il conçoit comme une coalition rassemblant les droites républicaines etparlementaires face au Cartel des gauches. Elle rassemble divers adhérents, l’Alliance démocratique et la Fédération républicaine sont membres en tant que groupes affiliés. Les Jeunesses patriotes (1924-1936), détaché de la Ligue des patriotes en 1926. Proche de la Fédération républicaine (droite conservatrice). Dissout en 1936, elle se transforme en parti prenant successivement le nom de Parti...
tracking img