Le fascisme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1225 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 mai 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Le fascisme domine la vie italienne de 1925 à 1945. C’est une dictature anti-parlementaire et anti-démocratique soutenue par une doctrine qui mêle l’exaltation de l’action, le culte de la force et la subordination de l’individu à l’État.

I. Les origines du fascisme.

Comme les autres mouvements idéologiques du début du XXe siècle, le fascisme est le produit de la Révolution industrielle etde la guerre de 14-18.

C’est dans les déclassés de la Révolution industrielle qu’il recrute ses plus fidèles partisans et militants, c’est dans la remise en cause des transformations économiques et sociales qu’il puise son programme politique, et c’est enfin dans le conflit qu’il trouve sa légitimité et sa justification.

1 ) L’Italie, la guerre et la démocratie.

Depuis l’achèvement del’unité en 1870, l’Italie souffre d’un complexe d’infériorité vis-à-vis de ses voisins européens.

= nation industrialisée sur le tard, donc au développement moindre.

= peu de conquêtes coloniales (Éthiopie, Libye)

= problème constant des terres irrédentes, revendiquées par l’Italie.

è Lors de la guerre, les Alliés ont promis beaucoup (Trentin, Istrie, Trieste, Dalmatie, voire Albanie.

èDéception lors des traités de 1919, ulcération du sentiment national (victoire mutilée)

è Gabriele D’Anunzio occupe Fiume avec des troupes de combat (arditi) en septembre 1919.

è Les gouvernements des années 18-20 sont faibles et incapable de rétablir la bonne marche de l’économie italienne.

= anciens combattants chômeurs ou mendiants

= petite bourgeoisie ruinée par inflation

=agitation ouvrière

è Déchaînement des extrémistes de tout poil

= socialistes, anarchistes

= fascistes.

2 ) Mussolini, les Fasci, et la prise du pouvoir.

Né en 1883 en Romagne, il est le fils d’un forgeron et d’une institutrice. Enfance misérable, élevé dans le culte des révolutionnaires du XIXe siècle. Adhère au PS, devient instit en 1901, fuit en Suisse en 1902 où il fréquente desrévolutionnaires russes. Il revient ensuite en Italie, y est journaliste, tendance socialiste (lotta di classe), puis avanti, organe officiel du PS. Il fonde en 14 Il populo d’Italia, dont il reprend la direction après la guerre qui lui a laissé l’idée que la nation au combat était la meilleure expression d’une communauté démocratique, égalitaire et fraternelle, animée par un grand dessein.

=idéalisme : régénération par la violence, renouvellement des élites

è Fondation le 23 mars 1919 à Milan, place San Sepolcro des Fasci italiani di combattimento

= pour l’annexion des Alpes autrichiennes et du littoral adriatique

= établissement de la République, abolition du Sénat, expropriation des richesses, réforme agraire, gestion des entreprises par les syndicats. (doc 5 p. 249)

En fait,Mussolini ne s’intéresse que peu à ce programme. Il veut surtout prendre le pouvoir et développe dans ce but ces thèmes démagogiques.

= 17000 membres fin 1919.

è Reçoit le soutien des industriels et grands propriétaires de l’Italie du nord à l’occasion des troubles sociaux qui agitent l’Italie en 1920.

è Glissement de la doctrine, qui devient contre-révolutionnaire, réactionnaire

=action des squadristi, groupes d’action qui sèment le trouble, passent à tabac les leaders et militants de gauche, brisent les grèves. (= Chemises Noires)

è Election de 35 députés (dont Mussolini) aux élections de 1921

è Transformation des Faisceaux en Partito Nazionale fascista.

è Succès croissant (720 000 membres en 1922) et agitation permanente.

è Grève générale organisée par lessyndicats en juillet 1922.

= brisée par la force par les fascistes.

è Fort de ce succès, Mussolini demande la dissolution de la Chambre et une participation au pouvoir.

è en octobre, Marche sur Rome des Chemises Noires (40 000)

è Peu redoutable mais le roi ne fait pas intervenir la troupe et appelle Mussolini au pouvoir le 30 octobre 1922

è M se veut rassurant et forme un gvnt de...
tracking img