Le feu d'henri barbusse

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1414 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le feu d’Henri Barbusse

1. Résumé de l’action

L’action se déroule en hiver 1915, dans le Nord de la France. C’est le temps des tranchées. Le narrateur raconte la vie quotidienne d’une dizaine d’hommes. Il montre les difficultés des soldats pour manger, se loger, se laver, avoir chaud. Les poilus écrivent des lettres pour rester en contact avec l’arrière qu’ils ne comprennent plus. Lescivils, eux, n’imaginent pas ce que les poilus vivent. En partant au repos, le 6ème bataillon dont fait partie le narrateur croise les soldats de première ligne heureux d’être en vie mais peu nombreux. Volpatte est blessé aux oreilles et les autres l’envient de cette bonne blessure qui va l’éloigner du front pendant 2 mois. Après 17 jours de repos, les hommes repartent au front. Volpatte les rejoins etleur montre sa colère envers les planqués de l’arrière. Le narrateur va voir l’endroit où un déserteur s’est fait fusiller et Poterloo en profite pour lui raconter qu’il s’est déguisé en Boche pour aller voir sa femme derrière les lignes ennemies. Il est tué peu après par un obus.
Un jour en 1ère ligne, pour trouver du feu, 4 soldats se trompent de tranchées et se retrouvent du coté allemand.Ils en tuent un et lui prennent des allumettes.
Plus tard à la côte 119, un bombardement a lieu et les hommes s’amusent à reconnaître les différentes armes jusqu’au moment où les Allemands envoient les gaz. Dans l’attente de l’attaque, 5 amis du narrateur sont tués. Soudain l’alerte est donnée, les hommes se préparent et attendent le signal de l’offensive. Sortis des tranchées, les hommes seretrouvent sous le feu.

2. Le personnage principal

Il n’y a pas de portrait physique du personnage principal qui est le narrateur. Cependant, comme c’est un poilu, nous pouvons dire qu’il est habillé en soldat de la guerre 14-18, qu’il est sale même s’il essaye d’être propre en se lavant les cheveux avec du vin, et qu’il y a beaucoup de chance qu’il ait une barbe et une moustache car lessoldats ne pouvaient pas se raser. Par des sous-entendus, on peut dire que ce n’est pas un Homme du Nord.

Moralement, c’est un homme timide, poli, instruit, uni à ses camarades.
A la page 95, on voit qu’il aime les progrès des techniques.
Il faut attendre le chapitre des gros mots pour comprendre que le narrateur est Henri Barbusse lui-même car il veut écrire un livre sur la guerre.
A la fin dulivre, on apprend que le narrateur a eu la croix de guerre, qu’il est communiste en rêvant d’égalité entre les Hommes et qu’il ne croit pas en Dieu.
Durant tout le livre, on voit l’amitié et le respect entre lui et ses compagnons.

Extrait : chapitre les gros mots page 196-197

- Dis donc, toi qui écris, tu écriras plus tard sur les soldats, tu parleras de nous, pas ?
- mais oui, fils, jeparlerai de toi, des copains et de notre existence.
- Dis-moi donc…
Il indique de la tête les papiers où j’étais en train de prendre des notes. Le crayon en suspens, je l’observe et l’écoute. Il a envie de me poser une question.
- Dis donc sans te commander…Y a quéqu’chose que j’voudrai te d’mander. Voilà la chose : si tu fais parler les troufions dans ton livre, est-ce que tu les f’ras parlercomme ils parlent, ou bien est-ce que tu arrangeras ça, en lousdoc ? C’est rapport aux gros mots qu’on dit. Car enfin, pas, on a beau être très camarades et sans qu’on s’engeule pour ça, tu n’entendras jamais deux poilus l’ouvrir pendant une minute sans qu’ils disent et qu’is’s répètent des choses que les imprimeurs n’aiment pas besef imprimer (…)
- Je mettrai les gros mots à leur place, mon petitpère, parce que c’est la vérité.
- Mais dis-moi, si tu l’mets, est-ce que des types de ton bord, sans s’occuper de la vérité, ne diront pas que t’es un cochon ?
- C’est probable, mais je le ferai tout de même sans m’occuper de ces types.

3. Extrait du livre : chapitre 20 : le feu p 284-285

C’est le barrage. Il faut passer dans ce tourbillon de flammes et ces horribles nuées verticales....
tracking img