Le fmi

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 18 (4297 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Renieville Rémi / Terminale ES

-------------------------------------------------
Fiche de lecture : Le FMI de Patrick Lenain

* Introduction :

Patrick Lenain, docteur de l’université Paris-IX-Dauphine et économiste dans une organisation internationale publie à Paris en juin 2004, Le FMI, un ouvrage de l’édition La découverte. De nature historique parce que l’auteur relate lesgrandes lignes de vie du Fonds monétaire internationale, l’ouvrage traite de l'organisation et du mode de fonctionnement de cette dernière. L’auteur établit une véritable réflexion sur ses ressources financières, sa doctrine et ses interventions dans le tiers-monde et les pays de l'Est.

* Développement :

I/ Le FMI : une naissance par le régime de Bretton Woods.
Le FMI, connu aussi sous lenom de « Fonds » est créée en juillet 1944, lors d’une conférence monétaire organisée par les Nations Unies, tenue à Bretton Woods, dans l’Etat du New Hampshire. Lors de cette conférence, les participants, à savoir quarante-quatre gouvernements, ont tous en mémoire le profond désordre économique de l’entre-deux-guerres, notamment le fameux Krach de Wall Street de 1929 et ses suites. L’objectifdes Etats-Unis était d’établir le plus vite possible un cadre de coopération économique qui permettrait d’éviter le retour aux dévaluations compétitive mais aussi de créer un mécanisme d’assistance financière pour aider les pays dont la balance des paiements est en déficits. Alors que la guerre fait rage, deux hommes mettent sur pied des projets différents pour l’instauration d’un nouvel ordreéconomique et monétaire international afin de répondre aux objectifs attendus par les Etats-Unis. Ces deux hommes : John Maynard Keynes et Harry Dexter White. La philosophie des deux projets reste très proche puisque ces deux hommes considèrent que les conflits commerciaux de l’entre-deux-guerres sont en partie responsables du déclenchement de la Seconde Guerre mondiale. Ainsi, ils cherchent unecoopération entre banques centrales dans l’optique de satisfaire le premier objectif des Etats-Unis. Cependant, bien que ces deux hommes détiennent des idées presque similaires, ils n’ont pourtant pas les mêmes conceptions des modalités concrètes de fonctionnement des nouvelles institutions internationales. C’est pourquoi naissent deux plans : le plan White et le plan Keynes. Dans son plan, Whitedésire surtout obtenir le rétablissement d’une coopération monétaire internationale en partant du raisonnement que la grande crise des années trente a été provoqué par la surévaluation de certaines monnaies d’où la forte instabilité des changes et des dévaluations déstabilisante. Le haut fonctionnaire du Trésor Américain propose donc de créer un « Fonds de stabilisation des Nations Unies et associée »afin d’octroyer des crédits aux pays désirant défendre leurs monnaies et une « Banque Internationale pour la reconstruction et le développement » (connu aussi sous le nom de BIRD) dans le but de financer la reconstruction des pays détruits lors de la guerre mais aussi de financer le développement économique des pays du tiers monde. Au contraire, le plan de Keynes est fondé sur des éléments derationalité économique et sur une défense des intérêts nationaux. La guerre touche à sa fin, l’économie du Royaume Uni est dans une situation critique puisque on assiste à une inconvertibilité de la livre Sterling, à un épuisement des réserves en or et à un endettement extérieur à l’égard des Etats-Unis. Ainsi, Keynes s’appuie sur un mécanisme destiné à aider la Grande Bretagne et les autres pays del’Union européenne. Il reprend de ce fait la notion de banque supranationale qu’il nomme d’ailleurs « Chambre internationale de compensation » chargé d’effectuer une compensation multilatérale entre banques centrales et d’octroyer des crédits aux pays déficitaires. Ces deux plans présentés s’opposent donc sur quatre domaines principaux : sur le financement, sur le mode d’ajustement, sur le...
tracking img