Le francais

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 17 (4093 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Toutefois, cette proportion relativement faible d'emprunts dans le vocabulaire courant ne rend pas compte de la pénétration de termes en anglo-américain dans le domaine des affaires, où les États-Unis exercent une forte domination, domaine par ailleurs très stratégique[9].

De nombreux néologismes ont également été formés à partir de mots grecs ou latins. On peut citer mètre, gramme, phobie etleurs dérivés (kilomètre, milligramme, etc.), ainsi que des mots plus récents comme cinéma, logiciel, domotique, etc.

D’autres sont des calques ou des adaptations de l’anglais, par exemple baladeur créé pour remplacer l'anglais walkman et diskman.

De nombreux néologismes sont également créés pour se substituer aux mots anglais, comme :

* Pourriel, pour remplacer spam[10].

Certainsnéologismes ont été créés en Amérique du Nord, où l'Office québécois de la langue française est très actif :

* Courriel, pour remplacer e-mail[11] ;
* Clavardage, pour remplacer chat[12] ;
* Baladodiffusion, pour remplacer podcasting[13] ;
* Livrel ou bouquineur, pour remplacer kindle[14].

Ces néologismes pour la plupart originaires du Québec, sont souvent utilisés dans lereste de l'Amérique du Nord[réf. nécessaire]. Toutefois, leur diffusion en France est relativement limitée.

Aussi, le français se modernise et les rectifications orthographiques du français recommandées par l’Académie française elle-même pourraient être génératrices de règles précises qui devraient permettre la création de nouveaux mots : on pourrait imaginer les termes portemusique (plurielportemusiques) pour lecteur MP3 ou walkman (termes souvent traduits baladeur), ou mangetemps à la place de time-consuming, etc.
[modifier] Grammaire
Article détaillé : Grammaire française.

Une des caractéristiques de la grammaire française vis-à-vis de nombreuses langues vivantes est la richesse de ses temps et modes. Toutefois, cette richesse tend à se réduire à l’oral. Par exemple, certainstemps, tel le passé simple, ne se trouvent guère plus qu’à l'écrit[15] et le passé antérieur se réduit le plus souvent à un simple jeu de « style » oratoire avec des expressions diverses mais toutes construites autour du seul verbe être (j’eus été..., il eut été...).

Également, une partie non négligeable de la grammaire française (pluriels, personnes dans la conjugaison), n’est notable qu’àl’écrit (exemple : ils jouent, il joue).

La langue française est illustrée par de grands grammairiens comme Claude Favre de Vaugelas (première moitié du XVIIe siècle) et Maurice Grevisse (1895-1980), grammairien belge, auteur de la grammaire de référence Le Bon Usage.
[modifier] Francisation

(Voir article détaillé sur la francisation dans le monde)
[modifier] Sémantique

La langue française aune sémantique très riche. Elle se prête à des jeux de mots, des traits d'esprit, des devinettes, des contrepèteries...

Cette caractéristique est importante pour le traitement de l'information dans les bases de données (web sémantique).

La définition même de « mot » fait difficulté, ce qui vide de sens la question de la « richesse » relative du vocabulaire des diverses langues : les languesdites « agglutinantes », par exemple, peuvent créer une infinité de « mots » dont chacun équivaudrait pour nous à une phrase entière. Est-ce que j’utilise plus de « mots » si je dis melting pot ou rayon de soleil que si je dis creuset ou sunray ?

Si l’on parle de la langue française (ou anglaise), de quoi s’agit-il ? Prend-on en considération tous les domaines, toutes les époques, tous lesniveaux de langue ? Il est impossible de fournir un dénombrement de l’ensemble des formes qu’offre une langue : certaines (comme dans le cas de tous les verbes que l’on peut composer avec le préfixe re-) n’ont qu’une existence virtuelle ; chaque jour, d’autres se créent ou disparaissent de l’usage. Le vocabulaire spécialisé des sciences est en constant développement : le Dictionnaire de la chimie...
tracking img