Le fumeur

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (256 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
T1 : « Le Fumeur »

Comment une forme figée/fixée peut-elle traduire l’instabilité, le mouvement caractéristique du baroque ?

I/ La mise en scène de l’instabilité et dumouvement.

1°) La Rupture entre les quatrains et les tercets.

- Opposition sonore : 2 groupes

Q -> main/née (opposition)
3 -> assonance en –an (unité)

-Opposition : « Mais » dans le premier tercet -> contraste avec le
quatrain

- Opposition de mouvement :

Q2 : « monter plus haut »
3 : « descendre »

2°) Instabilité çl’intérieur de la structure binaire.

- Q1 :
immobilité du corps (chp lexical « assis », « accoudé » et immobilité qui se traduit par les rimes intérieures « tristement accoudé à unecheminée)
(≠)
mobilité de l’âme (« mutinée » à la rime) + « songe » = illusion, remuer les pensées ?



- Q2
mobilité, mouvement : « combat espoir » en début devers, « peine obstinée » à la rime
-> victoire de l’espoir = mouvement du corps me fait monter plus haut qu’un empereur romain.

Réel ≠ irréel
= mélancolie =transe/exaltation

Inconstance, instabilité
= baroque

II/ Les « ennuis »

1°) Désespoir

Le tabac représente l’espérance, le bonheur, la joie
≠ mais c’estaussi la fumée/le vent -> la brièveté
-> aspect insaisissable

-> impuissance de l’homme
Cf : « je » n’est jamais sujet mais tt le temps passif ou COD

2°)Sentiment de vide, de vacuité

A la fin du poème, le « je » est envahi par un sentiment de vide, de néant symbolisé par « la fumée » à la coupe à l’hémistiche.

Conclusion :Instabilité, vide : thèmes baroque.
Utilisation de la forme régulière, figée du sonnet a des fins baroques.
A première vue paradoxal mais s’avère être une entreprise efficace.
tracking img