Le futuroscope

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (293 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
LE FUTUROSCOPE

C'est dans la tête de René Monory au début des années 1980 que naquit l'idée d'une cité futur.
Car en effet, au futuroscope les attractions sontbasées sur le multimédia, les techniques cinématographiques, audiovisuelles et robotiques du futur.
Ce parc ouvrait ses portes le 31 mai 1987 et c'est Denis Laming quisigne l'architecture des pavillons du futuroscope.
Ceux ci sont principalement fais en métal, de verre et d'alucobond.
Le style moderne et intemporel est du à l'emploide formes géométriques, comme la sphère, le cylindre ou encore le cube, ou minérale comme une goutte d'eau ou un cristal.
Les plus hauts bâtiments ne culminent qu'a unetrentaine de mètres de hauteur, la surface moyenne de chaque pavillon se situant entre 1000 et 1500 m².
L'ancien emblème était une sphère sur un prisme droit(1) maisdepuis 2003 c'est le kinémax(2), paré de multiples couleurs sur le logo et stylisé comme une fleur.

Le pavillon du futuroscope:

C'est l'ancien emblème dufuturoscope et le tout premier pavillon dont la construction a commencé le 11 décembre 1984, par la pose de la première pierre par R. Monory, et ouvert le 31 mai 1987. A latombée de la nuit, le logo du futuroscope est projeté sur la grosse sphère blanche de 17 mètres de diamètre.

Le kinémax:

Actuellement, l'emblème du futuroscope est lekinémax, paré de multiples couleurs et stylisé comme une fleur à 5 pétales. Le kinémax, lui aussi ouvert en 1987 est un cristal de quartz géant, jaillit comme par uneforce colossale depuis les entrailles de la Terre. Les 3000 plaques-miroirs fixés par 5300 boulons réfléchissent l'environnement dans des directions aléatoires.
tracking img