Le gand meaulnes

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1348 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le passage a lieu lorsque Meaulnes se trouve dans un domaine à un parti qui se sent comme c'est un rêve. L’histoire se passe après Meaulnes reviens du domaine et il la raconté l’histoire à François. Le genre pour le passage et celui d’une conte et on peut le deviser en trois parties, celle où il entre dans la salle pour la fête des petites enfants et il entend la musique, la deuxième où ildécouvrit la source de la musique, et enfin la troisième où il interagit avec les autres dans la scène et il expérience une petite souvenir. Pour analyser ce passage il faut prendre soin de regarder le discours et récit du passage et leur rapport avec le narrateur, en plus de thème d’être dans un rêve et comment cette idée se présente.
Pour ce passage, il faut dire que le récit est la forme utiliséparce que c’est une histoire racontée, ou dans ce cas une histoire encore racontée parce que c’est François qui nous raconte l’histoire de Meaulnes après Meaulnes l’a déjà dit à lui. La personne utilisée est celle de la troisième personne, on est complètement dehors de l’action et le narrateur ne s’adresse jamais même si il parle de lui-même pendant d’autres moments du roman. A propos du typede texte, c’est une narration dynamique dans laquelle une situation est présentée et l’action bouge vers une situation finale en utilisant les verbes simples, desquelles le passage en est plein.
En regardant le texte plus proche et chercher les thèmes et les éléments, il faut diviser le passage dans quelques parties et les analyser un peu. La première partie se compose des deux premiersparagraphes où Meaulnes est encore à l’extérieur de la grande fête. On est aussi présenté avec un ton fantastique parce que selon Tony Cheeraert, « un texte fantastique se caractérise par l’intrusion du surnaturel dans un décor familier. » Dans cette partie, Meaulnes entre « dans une pièce silencieuses qui était une salle à manger éclairée par une lampe à suspension. » Une salle silencieuse n’est pasnécessairement quelque chose de fantastique, mais c’est ce qui est dans la salle qui fabrique un sens d’un rêve ou de la fantaisie. La salle est pleine des petits enfants qui regardent des albums et sont silencieuse, mais le narrateur dit que c’est une fête pour les enfants. Cela crée un sentiment surréaliste parce qu'on peut dire qu’une fête pour enfants ne serait jamais si tranquille.
Onest aussi présenté avec un adjectif pour décrire la façon dans lequel les enfants faire la fête, et ce mot est « gravement. » L’utilisation de ces deux mots dans la description de la même chose « gravement » et « fête » donne le sens que tout n’est pas réel et que ce n’est pas la réalité. Dans la citation « D’autres, âpres du feu, ne disaient rien, ne faisaient rien, mais ils écoutaient au loin,dans l’immense demeure, la rumeur de la fête » il semble que les enfants écoutaient à la musique de l’autre salle où il y a une autre fête par laquelle ils sont complètement captivés. Les enfants écoutent à la rumeur d’une autre fête, et « la rumeur » va dire qu’on n’est pas certain qu’il y a vraiment une autre fête, mais quand-même les enfants ne sont pas affectés s’il y a une fête ou s’il n’y apas une fête dans l’autre salle. C’est juste le bruit de l’autre fête qui les rend si grave et c’est ce qui cause le sentiment d’être dans un rêve.
La deuxième partie est celle dans laquelle Meaulnes entre dans la salle de la grande fête et elle se consiste des deux prochains paragraphes du passage. Dans les deux premières phrases du passage « Une porte de cette salle à manger était grandeouverte. On entendait dans la pièce attenante jouer du piano », on retourne à l’idée de la son, toutefois cette fois on apprend qu’il y a en fait de la musique qui est joué par la piano. Cela peut aller à dire que le piano est la puissance qui cause le sentiment d’être dans un rêve parce que tout le monde écoutent au piano et il a un profond grise sur les gens dans la salle.
Dès son entrée...
tracking img