Le genocide rwandais

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3418 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 janvier 2013
Lire le document complet
Aperçu du document
- LE GÉNOCIDE DU RWANDA -
Le génocide au Rwanda débuta le 6 avril jusqu’au 4 juillet 1994. En seulement 100 jours, ce génocide, le plus rapide de l'histoire, provoque la mort d ’environ 800 000 Rwandais, en majorité Tutsi. Ceux qui parmi les Hutu se sont montrés solidaires des Tutsi ont aussi été tués comme traîtres à la cause Hutu.


Au début du XXe siècle, les colonisateurs Allemandsvantent la supériorité génétique des Tutsi sur des bases raciales et morphologiques. Selon eux, les Tutsis se distingueraient par leur intelligence et la finesse de leurs traits contrairement aux Hutu, maillon manquant entre le singe et le Tutsi. Les Allemands et plus tard les Belges décident de se reposer sur les premiers dans l'administration coloniale, qui auront seul accès aux études (àl'exception du séminaire, accessible aux Hutu) tandis que les Hutus sont employés aux basses besognes.
En 1931, une carte d'identité ethnique est mise en place, indiquant le groupe auquel appartient le citoyen : tutsi, hutu ou twa. Elle sera abolie en 2003.
Les racines de la haine
Les articles de la série génocide au Rwanda permettent de mieux cerner l'autorité initiale de la monarchie Tutsi qui régnaitsur le pays au moment de l'arrivée des colonisateurs allemands, puis la façon dont leurs successeurs belges ont figé la structure de la société rwandaise en l'organisant sur des rapports hiérarchiques raciaux (Tutsi « supérieurs » contre Hutus « destinés à servir »). Au moment de l'indépendance, un renversement d'alliance s'opère contre les Tutsi entre les colonisateurs et les Hutu. Ce contexteexplique l'animosité entre Hutu et Tutsi (l'existence même de ces deux ethnies est dénoncée par certains éthnologues comme une construction historique, voir Ethnisme au Rwanda), l'exil d'une partie des Tutsi vers les pays limitrophes et leur désir de retour.


Le Manifeste des Bahutu rédigé en 1957 par Grégoire Kayibanda est considéré comme le texte fondateur de la politique ethniste quimarquera les premières décennies du Rwanda indépendant. Les Hutu créent leur propre parti politique en 1959: le Parmehutu, pour la promotion du peuple hutu. Les Tutsi sont poursuivis, des assassinats et des massacres sporadiques ont lieu, des maisons sont incendiées et les Tutsi fuient par milliers en Ouganda, au Burundi et au Congo.
Au cours des années soixante plusieurs tentatives peu organisées deretour armé des exilés sont repoussées par le Rwanda et toujours ponctuées par des massacres de Tutsi restés au Rwanda. Le premier massacre important des Tutsis au Rwanda a lieu en décembre 1963. entre 8 000 et 12 000 hommes, femmes et enfants sont massacrés. Le journal Le Monde évoque un génocide (édition du 4 février 1964) et Radio Vatican parle à ce moment-là du plus "terrible génocide jamaisperpétré depuis celui des Juifs". En 1972 au Burundi voisin, un très important massacre de masse des Hutu burundais par l'armées burundaise à majorité Tutsi fait, selon les Hutu, environ 200 000 morts. Ce massacre impressionna vivement les Hutu Rwandais. Le pouvoir du président Grégoire Kayibanda s'affaiblissait et en 1973, il tente de réactiver l'unité politique du Rwanda contre la menace Tutsi.Les élèves et professeurs Tutsi sont exclus des collèges rwandais. Quelques massacres ont lieu dans des établissements scolaires. Une nouvelle vague d'exil des Tutsi s'ensuit et Juvénal Habyarimana prend le pouvoir à la suite d'un coup d'État en juillet 1973.
Autres causes
Différents sociologues et grands journalistes de presse internationale insistent sur la grave crise foncière, due à lasurpopulation, que traversaient le Rwanda et le Burundi depuis de nombreuses années. Cette crise foncière dans des pays où la majorité de la population tire sa subsistance des produits de la terre a progressivement fait éclater les structures sociales et transformé la région en une poudrière où n'importe quel événement pouvait provoquer une explosion de violence contre le premier bouc émissaire venu....
tracking img