Le grand meaulnes d'alain fournier

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1355 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Jenna
Dahan
3ème 4

Journée sur le Front à Verdun
Le 19 octobre 2011

Sommaire

Introduction Page
Biographie d'Alain-Fournier Page
1° Évocation d'Alain-Fournier Page
2° La butte des Eparges Page
3° Passage devant le mémorial Fleury-Verdun Page
4° Visite de la Citadelle Page
5° L'Argonne et la rive gauche Page
6° La butte de Vauquois Page
Remerciement PageIntroduction:

Nous sommes arrivés aux environs de 9 heures sur les hauts de Meuse pour y évoquer la mémoire d'Alain-Fournier. Ensuite nous nous sommes rendus en car sur le site de la bataille des Eparges. Notre visite du Mémorial de Fleury-Verdun n'a pas pu avoir lieu. Lorsque ce fut l'heure du déjeuner, nous nous sommes installés près de la citadelle de Vauban à Verdun. Par la suite nousen avons fait la visite en wagonnet. Puis nous avons visité rapidement un petit musée dans lequel se trouve les reliques des soldats. Nous avons franchi la rive gauche de la bataille de Verdun.
Biographie d'Alain-Fournier
Alain-Fournier est né le 3 octobre 1886 à La Chapelle-d'Angillon dans le Cher et passa son enfance en Sologne et en Bas-Berry où ses parents étaient instituteurs. Ilpoursuivit des études secondaires au lycée Lakanal, à Sceaux, près de Paris, où il prépara sans succès le concours d'entrée à l'École normale supérieure, mais se lia d'amitié avec Jacques Rivière qui épousa sa jeune sœur, Isabelle, en 1909.C'est en juin 1905, au cours d'une brève promenade sur les quais de la Seine, qu'il rencontra Yvonne de Quiévrecourt, qui fut le premier grand amour de sa vie et dont ils'inspira pour composer le personnage d'Yvonne de Galais dans son roman. Il ne la retrouva que huit ans plus tard mariée et mère de deux enfants; cette brève rencontre n'eût aucune suite.En 1957, Pauline Benda au théâtre « Madame Simone » révéla la liaison qu'elle avait eue avec l'écrivain lorsque celui-ci était secrétaire de son mari Claude Casimir-Perier. Leur correspondance a été publiée en1992. Après la mort d'Alain-Fournier , Madame Simone refit sa vie avec le poète cognaçais François Porché, mais la famille d'Alain-Fournier lui reprocha de ne pas rester fidèle au souvenir d'Alain-Fournier.Lieutenant de réserve, il partit en campagne dès la mobilisation avec le 288e régiment d'infanterie. On porta Fournier disparu au cours des combats des Éparges, près de Verdun, le 22 septembre1914, dans les premiers affrontements de la Première Guerre mondiale. Cette disparition fit travailler l'imaginaire de beaucoup jusqu'à ce que son corps fût retrouvé et identifié en 1991 à quelques centaines de mètres de la Tranchée de Calonne. Il avait été enseveli dans une fosse commune creusée par l'armée allemande à Dommartin-la-Montagne, avec 20 autres soldats français originaires pour laplupart de la région de Mirande.Il fut inhumé l'année suivante dans le cimetière militaire de Saint-Rémy-la-Calonne, laissant derrière lui l'un des grands classiques de la littérature.Son nom figure sur les murs du Panthéon de Paris dans la liste des écrivains morts au champ d'honneur pendant la guerre 1914-1918.

1° Évocation d'Alain-Fournier
Lorsque nous sommes arrivés dans les hauts de Meuse,nous avons parcouru quelques mètres le long d'une forêt et nous avons vu la fosse dans laquelle avait été enterré Alain-Fournier et ses 20 compagnons. Celui-ci fut tué autour de la tranchée de Calonne lors d'une embuscade. Les corps furent découverts par Michel Algrain en 1990, c'est alors qu'ils furent inhumés en 1992 dans le cimetière de Saint-Rémy-La-Calonne: l'hommage que nous leurs avonsrendus fut très émouvant et surtout lorsque nous avons lu la lettre de notre camarade rendant hommage à Alain-Fournier.

2° La butte des Eparges
Notre seconde grande visite fut celle de la butte des éparges. Cet endroit fut occupé par les allemands: nous avons pu voir dans le sol les traces de mines ressemblant à des entonnoirs, comme un véritable volcan. A l'extrémité de cet butte, nous avons...
tracking img