Le grand troupeau

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1369 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Giono, Le grand troupeau
Fiche de lecture 

1. Biographie de Jean Giono
2. Résumé de « Le Grand Troupeau »
3. Le contexte de « Le Grand Troupeau »
4. Les idées de « Le Grand Troupeau »
5. Le style de Jean Giono

1. Biographie de l’auteur

Jean Giono naît à Manoque le 30 mars 1895. Il quittera très rarement sa ville natale et seulement pour des voyages à Paris et en Italie, outre de laguerre. En 1991 il abandonne l’école étant obligé d’aider ses parents. Avec son salaire il arrivera à se payer quelques livres et fera la découverte des classiques grecs. En 1914 il est mobilisé et sera de toutes les grandes batailles comme Verdun, le Chemin Des Dames et le Mont Kemmel dont il parlera dans « Le grand troupeau ». En 1920 il se marie et commence à écrire. « Colline » est publié en1929 et connaît un succès immédiat. C’est la même année que sera publié « Un de Beaumugne » et avec autant de succès. Giono quitte donc la banque et s’achète une maison qu’il ne quittera jamais. En 1930 paraît « Le grand troupeau » et en 1932 ce sera au tour de « Jean le bleu » et « Le chant du monde » Les opinions pacifistes de Giono s’affirment. C’est en 1935 que sort « Que ma joie demeure » eten 36 « Les vraies richesses » livre dans lequel il attaque le capitalisme, les villes et l’industrialisation. Sa lutte en faveur du pacifisme s’intensifie mais il est mobilisé à nouveau en 1939. Mais il sera arrêté et incarcéré deux mois puis libéré. Ces positions lui seront fortement reprochées après la guerre ainsi que ses publications dans « La Gerbe » et à la « NRF » de Drieu Larochelle.

Enseptembre 1944 il sera arrêté et libéré cinq mois plus tard sans inculpation. Mais il sera mis à l’index dans le milieu des écrivains.

En 1948 sont publiés « Angelo » et « Mort d’un personnage », en 49 c’est « Les âmes fortes » et c’est en 1951 qu’il publie « Le hussard sur le toit »

En 1953 il va encore publier « Le bonheur fou » puis, ce sera son dernier livre, « L’iris de Suze » Gionodécède en octobre 1970 d’un infarctus.

2. Résumé

Nous sommes en Provence, fort probablement du côté de Manosque. Les hommes ont quitté le village en charrette vers la ville d’où ils sont partis en train. Un ou deux matins plus tard, tout le village va être réveillé par un bruit sourd, constant qui, dit Giono, ressemble à une eau qui coule. Une poussière est visible là-haut tout le long duchemin et une forte odeur de laine emplit l’atmosphère. Un vieux berger mène des milliers de moutons vers les premières pentes des montagnes. Ils sont harassés, épuisés et certains meurent même sur le bord du chemin Mais le troupeau continue. Que se passe-t-il ? Tout simplement ceci : tous les hommes sont partis, ont été menés à la guerre comme ce troupeau vers les montagnes. Les vieux ont doncrassemblé les troupeaux et seront seuls à s’en occuper.

Au village il ne reste que les vieux, les femmes et les enfants. Ils devront s’occuper seuls de tout. Tout doit continuer, la nature reste ce qu’elle est, ainsi que les besoins des hommes.

Joseph est le mari de Julia, jeune femme forte et belle. Il est parti avec Olivier, l’amoureux de Madeleine qui est la sœur de Joseph. Pour eux, cela vaêtre la guerre pendant quatre longues années. Et quelle guerre !… Une horreur sans nom, les tranchées, les gaz, la pluie, la boue, les rats, les assauts, les bombardements, des centaines de milliers de morts, des suicides, des désertions, des mutilations volontaires etc. Ils vont connaître Verdun et le Mont Kemmel, batailles horribles, et la seconde est aussi décrite par Erich Maria Remarque dans « Al’Ouest rien de nouveau »

Et puis, il y a, à l’arrière, le village qui continue à vivre. La nature qui suit son rythme éternel : les printemps succèdent aux hivers, les étés chauds et durs précèdent les automnes plus doux. Et le travail est là avec ce manque d’hommes pour le faire. Mais ils ne manquent pas que pour cela, ces hommes… Les jeunes femmes sont troublées par ces printemps...
tracking img