Le guepard

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1297 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 juin 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Le personnage du Prince dans Le Gu'pard
Personnage 'ponyme, le prince de Salina domine le roman, il est pr'sent dans six parties sur huit et encore il faut prendre en consid'ration le fait que dans la cinqui'me partie, il est l'objet de la curiosit' des amis du p're Pirrone. Le fait qu'il soit l'objet du roman, le prince est un personnage qui se caract'rise par sa diff'rence avec lesbourgeois et meme ses semblables, aussi bien physiquement que moralement.
I)Un personnage ' mille visages
A)Portrait physique
C'est un bel homme aux "yeux tr's clairs", "le teint ros', les poils couleur de miel ; [...] la peau tr's blanche et des cheveux blonds" (page 12), ce qui n'est pas sans le distinguer au milieu de " gens oliv'tres et aux cheveux couleur de jais." (page 12)
C'est un personnagequi domine par sa stature "immense" : le front de son 'pouse " lui arrivait ' hauteur du menton" (page 23) et ' c't' de lui "son corps [para't] minuscule" (page 11) ; c'est un personnage hors norme, comme le souligne la parenth'se : "sa t'te effleurait (dans les maisons habit'es par le commun des mortels) les lustres" (page 11). Son imposante corpulence n'est pas d'crite mais sugg'r'e ' travers lesm'taphores du "titan" ou de "la montagne" ( " Quand le sommet et les versants de la montagne furent essuy's..." page 72).
Sa force est celle du gu'pard, ses mains sont de " puissantes grosses pattes" (page 22), "capables de froisser comme du papier v'lin les pi'ces d'un ducat" (page 11) mais aussi celle d'un g'ant : " son poids de g'ant faisait trembler le plancher" (page 11).
N'anmoins, ilsait 'tre d'licat , il donne des "coups de pattes amicaux",' et "ces doigts savaient aussi avoir un toucher tr's d'licat quand ils t'taient et caressaient" (page 11) et quand il valse avec Angelica ses "'normes pieds bougeaient avec une d'licatesse surprenante et jamais les escarpins de satin de sa cavali're ne coururent le danger d''tre effleur's." (page 242)
B)Un S'ducteur
C'est un personnagesensuel,qui, frustr' de vivre au contact d'une femme qu'il trouve trop prude bien qu'une simple caresse sur sa main 'veille le d'sir, se satisfait d'"aventures galantes de bas 'tage" (page 22).
La venue d'Angelica dans la maison de Donnafugata n'est pas sans 'mouvoir le prince qui, sensible ' sa beaut' et ' la sensualit' qui se d'gage de toute sa personne, envie son neveu, mais il faut savoirgarder as raison !
Quand Elle lui demande de lui accorder une valse le soir du bal chez les Ponteleone, "ses joues [...] 'taient surexcit'es de plaisir " (page 241), ce qui n''chappe pas ' Tancr'de qui 'prouve une certaine jalousie.

C)Un homme complexe
Mari autoritaire : "pater familias" (page 21) Le retard de Francesco Paolo suffit ' le mettre en col're comme en t'moigne le "tintement mena'antde la louche contre la soupi're" (page 21)
Il est un p're peu affectueux : Paolo, le fils a'n' est l'objet de toutes ses d'ceptions, c'est un "nigaud" "petit et mince", un bigot" qui ne s'occupe que de choses futiles et " reste toute la journ'e ' regarder le crottin de cheval" (page 49).
Un personnage duel : personnage autoritaire tyrannique avec les autres, personnage craint de tous, il estpourtant faible avec Tancr'de, dont il accepte tout m'me ses remarques ironiques : "des ruines libertines! Il 'tait vraiment trop insolent" (page 31, mais "il [lui] 'tait impossible de se f'cher" (page 31).Il sait aussi 'tre aimable avec ses fermiers : " Le prince leur parla cordialement, dans son dialecte tr's stylis', il s'enquit de leurs familles..." (page 48). Sa force ne semble 'tre qu'unecarapace, il est en r'alit' un personnage fragile qui "pleurnich[e] et qui se plaint : " Je suis un pauvre homme faible" (page 28). Le prince a du mal de composer avec les influences contraires de ses parents, "l'orgueil et l'intellectualisme maternel " et "la sensualit' et le laisser-aller de son p're", et tant't domin' par l'une ou l'autre de ses influences, il demeure un personnage qui vit "...
tracking img