Le horla

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1330 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Titre : L'enfant qui ne pleurait pas
Auteur : Torey L. Hayden

Résumé : A six ans, Sheila a déjà un lourd passé. Abandonnée par sa mère sur une aire d'autoroute, battue par son père, elle ne connaît que la douleur et l'effroi jusqu'au jour où, à son tour, elle bascule dans la violence.
C'est cette enfant terrifiée que Torey recueille dans sa classe, cette enfant infiniment blessée qu'elle vapetit à petit apprendre à apprivoiser et à aimer.
Car derrière le masque de la peur se cache une petite fille intelligente et pleine de vie qui, en s'autorisant à pleurer, se donnera enfin le droit de rire.

J'aime : à la folie
Mon avis : un documentaire émouvant, magnifique ! Un roman véridique qui vous fait rire et pleurer, croire en l'homme tout en le rejetant.

Mes passages préférés :Extrait 1 :

Je travaille avec des enfants caractériels pratiquement depuis le début de mes études. A la rentrée de ma première année d'université, j'avais choisi en option l'étude des enfants déficients d'âge préscolaire. Dès lors, je me suis passionnée par les divers aspects, complexes et troublants, de la maladie mentale infantile. J'ai, depuis, obtenu trois diplômes, enseigné pendantplusieurs années en tant qu'aide scolaire, institutrice spécialisée, chargée de cours à l'université ; j'ai entrepris des recherches en psychiatrie, vécu dans cinq Etats des Etat-Unis, et travaillé dans des hôpitaux de jour privés, des écoles publiques, des asiles psychiatriques et des institutions d'Etat, en m'efforçant toujours de chercher l'insaisissable réponse à l'énigme de ces enfant, la clémagique qui les ouvrirait enfin à mon entendement. Pourtant, je sais depuis longtemps qu'il n'y a pas de clé, et que pour certains enfants même l'amour ne suffira jamais. Mais la foi en l'âme humaine échappe à la raison et défie les frêles certitudes de notre savoir.
On me pose de nombreuses questions sur mon travail. Celle qui revient le plus souvent est sans doute : N'est-ce pas frustrant ? N'est-cepas frustrant, demandent les étudiants, de côtoyer jour après jour la violence, la misère, la drogue et l'alcoolisme, l'agression physique et sexuelle, la négligence et l'apathie ? N'est-ce pas frustrant, demande le professeur de classes normales, de travailler si dur pour obtenir si peu en retour ? N'est-ce pas frustrant, demandent-ils tous, de savoir que votre plus grande réussite ne seraprobablement jamais plus qu'une approximation de la normalité ; de savoir que ces tout petits enfants sont condamnés à une vie qui, selon nos critères, ne sera jamais productive, responsable, ou seulement ordinaire ? N'est-ce pas frustrant ?
Non. Non, pas vraiment. Ce sont simplement des enfants, décevants parfois, comme tous les enfants. Mais ils sont aussi d'une tendresse extrême et d'une sensibilitéobsédante au monde qui les entoure. La folie seule semble autoriser à exprimer la vérité nue.
Mais ces enfants sont plus encore. Ils sont courageux. Tandis que nous écoutons aux nouvelles du soir les péripéties et les conquêtes de quelque front militaire lointain, nous ignorons les tragédies très réelles qui se jouent parmi nous. Et c'est regrettable, car nous verrions ici une bravoure que rienne surpasse. Certains de ces enfants vivent avec de tels cauchemars hallucinés dans leur tête que le moindre geste est chargé de terreur inconnue. Certains vivent dans une violence et une perversité que les mots sont impuissants à dire. Certains vivent sans la dignité que l'on accorde aux animaux. Certains vivent sans amour. Certains sans espoir. Pourtant ils supportent. Et généralement ilsacceptent, ne sachant comment faire autrement.
Ce livre ne raconte l'histoire que d'un seul de ces enfants. Son but n'est pas de susciter la pitié. Ni de louer le travail d'une enseignante. Ni d'attrister ceux qui ont trouvé la paix en refusant de savoir. Ce récit est une réponse à la question de la frustration inhérente au travail psychiatrique. C'est un hommage à l'âme humaine, car cette petite...
tracking img