Le japon apres la deuxieme guerre mondiale

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1346 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 mai 2008
Lire le document complet
Aperçu du document
Sommaire

Le Japon d’avant-guerre est une puissance politique et militaire. C’est aussi une puissance imperialiste avec laquelle pays europeens ne peuvent ne pas compter. La Japon d’avant guerre est un pays qui bien traditionaliste n’en est pas moins devellope. C’est probablement la seule puissance asiatique des annees 30. Toutefois, la Deuxieme Guerre mondiale transformera ce fleuron en paysdu tier monde. En 1945, le Japon n’est plus que l’ombre de lui meme. C’est un pays qui a tout perdu. Les pertes humaines sont impressionnantes, les pertes economiques et militaires incomparables. Les deux bombes atomiques americaines ont transformes cet ancien « petit paradis » en desert. Essayons de voir l’etat du pays a la fin de cette guerre qui en fin de compte aura meme ete plus salutaire quecatastrophique.

LA DEUXIEME GUERRE EN ASIE
Pour mieux comprendre l’etat de ce pays apres la guerre il conviendrait tout d’abord de comprendre la raison pour laquelle ce conflit a commence en Asie.

« Ulcérés par le traitement accordé à leur nation par les puissances occidentales lors du Traité de Versailles de nombreux politiciens et militaires japonais, comme Fumimaro Konoe et Sadao Arakiréactualisent la doctrine du hakko ichi'u (les 8 coins du monde sous un seul toit) et mettent en place une idéologie fondée sur la suprématie de la race japonaise et son droit à dominer l'Asie. Cette idéologie raciste présente le Japon comme le centre du monde et prend assise sur l'institution impériale et l'empereur, être divin et descendant de la déesse Amaterasu Omikami. Elle donne lieu à unetentative de restauration shôwa.

Porté par l'influence des factions militaires, le Japon envahit ainsi la Mandchourie en 1931 puis le reste de la Chine en 1937 (guerre sino-japonaise (1937-1945). Le refus du Japon de se retirer de l'Indochine, envahie en 1941, et de la Chine, à l'exclusion du Manchukuo, mène à l'été de la même année à l'imposition par les États-Unis d'un embargo sur le pétrole.En réaction, Hirohito lance alors la guerre de la Grande Asie orientale (Dai Tô-A sensô) et autorise l'attaque de Pearl Harbor et l'invasion de l'Asie du Sud-Est. (..) l'armée japonaise occupe les possessions britanniques, hollandaises et américaines d’Asie du Sud-Est comme Hong Kong, Singapour (massacre de 10 000 civils), l'Indonésie et les Philippines (marche de Bataan) et s'empare des champspétroliers de Malaisie menaçant même l'Australie. L'Indochine française est déjà passée sous son contrôle militaire avec l'accord du Régime de Vichy le 21 juillet 1941. Le coup de force du 9 mars 1945 achèvera la mainmise nippone sur la péninsule, contestée par le Viet-Minh de Hô Chi Minh.
Carte des débarquements US dans l’océan Pacifique de 1942 à 1945.Le raid de Doolittle en avril 1942 marque ledébut de la riposte américaine. En mai 1942, la bataille entre porte-avions de la mer de Corail tourne à l’avantage des alliés. Un mois plus tard, celui ci est accentué par celle de Midway.
En mai 1942, l’armée showa tente de neutraliser la résistance communiste chinoise en lançant l’opération « tue tout, pille tout, brûle tout » (sankô sakusen) dans le nord de la Chine.
En dépit de ladétermination de l’armée japonaise, les Alliés reprennent peu à peu les îles du Pacifique comme à Guadalcanal, les Salomon puis les Philippines après la bataille du golfe de Leyte (octobre 1944), cette dernière restant la plus grande bataille aéronavale jamais survenue. Soumis à blocus et coupé progressivement de ses ravitaillements en matières premières, le Japon est au bord de l'asphyxie économique àl'été 1945. L'engagement en 1944 des premiers kamikazes de l'histoire - ces avions-suicides qui se jettent sur les navires ennemis - ne peut freiner la reconquête américaine, mais prouve la détermination des Japonais.
La capture des îles proches du Japon comme Iwo Jima et Okinawa permet de lancer des attaques aériennes directes. Tōkyō notamment subit un bombardement incendiaire le 10 mars 1945....
tracking img