Le jardinier et son seigneur

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (517 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
LECTURE ANALYTIQUE

a) Le pittoresque du récit.


Le récit se situe dans un potager, un jardin (v4)
Le pittoresque est dégagé à travers la description du jardin et de son propriétaire.Jardin : potager = idée de plaisir v6
Jardinier :
-On a affaire à un passionné (le jardinier), un amateur
-v17 « bon »=sympathique
-V23 Vocabulaire élogieux pour décrire le jardin
-Nous avons donc une vision d’un jardin parfait. (Vision idyllique)-V55 hyperbole= ampleur des dégâts.
-V49 Personnification du jardin « horrible et large »=jardin
Lexique de compassion : V43, V50. Renforcée par l’anaphore « adieu » V45
Noussommes dans le burlesque : mise en valeur du chevalier qui va être rabaissé.
Le paysan fait appelle au noble (chevalier) car ils ont le droit de chasser.


b) Critique des privilèges.Le seigneur apparaît dans un premier temps comme un sauveur : V17, V19 « sur ma vie » (burlesque, tous cela pour un lièvre …).
-Il devient de + en + excessif : -V35 « déjeune»=s’impose
-V37 « commande »=prend des libertés.
Début de la gradation des l’entrée en action du seigneur : -séduction de la fille,il va de plus en plus loin dans l’inimité de la jeune fille, mais elle va se défendre tout en respectant le seigneur (V27.28.29)
Attitude du Prince : V39= action disproportionnée pour unlièvre
Champs lexical de la chasse : chasse à cour, chevaux et valet.
V53 = Chasse divertissante pour le Prince, mais à travers c’est mots nous pouvons dire que c’est La Fontaine qui s’exprime à traversle bourgeois.
V54 = Rien ne peut stopper le Prince.
Indicateur de temps : V55 = Prince qui agit sans réfléchir
Rythme rapide au vers 18


Quant on appel un Prince il est impossible ensuite...
tracking img