Le jeu de saint nicolas

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3223 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
INTRODUCTION :
Le Jeu de Saint Nicolas, première œuvre entièrement écrite en langue vulgaire des années 1200, fût la seule œuvre dramatique du trouvère arrageois Jean Bodel. Cette commande faite par la confrérie de Saint-Nicolas d’Arras, s’inscrit dans ce genre littéraire du Moyen-âge qu’est le Miracle. Mettant en scène le plus généralement la vie d’un saint, Jean Bodel fait intervenir iciSaint Nicolas. Aux Croisades, un croisé est fait prisonnier alors qu’il priait devant une statuette de St Nicolas. Il la déclare miraculeuse, empêchant notamment tout vols. Le Roi d’Afrique, musulman, tente alors l’expérience : laisser son trésor avec pour seule surveillance la statuette de Saint Nicolas. Mais le trésor est volé par trois brigands et le saint homme risque alors la mort pour avoirtrompé le roi. Grace à sa prière et sa foi si ardente, il invoque le Saint Nicolas, qui apparaît aux voleurs et les persuade de restaurer le trésor. Le roi retrouver alors son trésor, sous la fameuse statuette, libère le croisé et se convertit au christianisme avec toute sa cour. C’est en octosyllabe que l’action s’écrit à travers trois lieux fondamentaux : le champ de bataille, la taverne et lepalais, avec sa prison. De même, c’est en trois phases qu’est divisée l’œuvre : épique (avec la mort des chevaliers chrétiens), burlesque (avec la longue scène de taverne) et hagiographique (avec le miracle). C’est dans la partie hagiographique que se situe notre extrait : du vers 1184 au vers 1273. Au matin, dans le palais, le sénéchal et le roi découvrent que le trésor censé être protégé par lastatue de bois a été dérobé. Le roi ordonne alors à Durand de torturer jusqu’à ce que mort s’en suive le fautif : le Preudome. Mais celui-ci réclame un jour de répit, pour laisser le temps au Saint d’intervenir. Durant la nuit et le lendemain, le prisonnier a prié, invoquant Saint Nicolas pour le secourir. Rassuré par l’Ange, qui lui rappelle l’importance de sa prière, le saint homme grâce à sagrande piété, peut être sûr d’être secouru par Saint Nicolas.
Nous pouvons alors nous demander en quoi cet extrait du Jeu de Saint Nicolas joue un rôle essentiel dans cette pièce, considérée comme un Miracle ? En effet, il est primordial, tout d’abord de comprendre la place de l’extrait par rapport à l’œuvre complète, puis de montrer les caractéristiques qui placent cette œuvre dans le théâtremédiéval et enfin de présenter les qualités esthétiques de ce passage.

I) PLACE DE L’EXTRAIT DANS L’ŒUVRE
C’est à ce passage primordial dans l’œuvre que le Roi et le sénéchal découvrent la disparition du trésor, et menacent le Prud’homme. Nous pouvons alors considérer cet extrait comme un épisode bouleversant qui donne une dimension dramatique au texte. En effet, précédé par un épisode comiquedans la taverne, où les malfrats tentent de se partager le trésor, la découverte du Roi nous place dans un moment pathétique. Pour renforcer cet épisode dramatique, nous apprenons le vol du trésor à travers une « avisïon » du sénéchal, qui montre les évènements futurs tels qu’ils vont survenir. Cette vision peut faire penser à celle d’un oracle, souvent annonciateur de nouvelles qui bouleversentla situation de l’histoire et renforce son côté tragique. Nous pouvons d’ailleurs faire référence à Œdipe, et à l’importance de l’oracle dans cette pièce de la mythologie grecque. Le songe du sénéchal, qui peut rappeler celui présent dans la chanson de geste, est donc annonciateur d’un élément perturbateur. Par rapport à la place de l’extrait dans l’œuvre, nous pouvons aussi relier ce songe à ladéclaration de Tervagan, interprété par le sénéchal (vers 207). En effet, l’oracle annonçait par son rire la victoire du Roi sur les chrétiens, et par ses pleurs, l’abandon qu’il allait subir. Cette première déclaration annonce donc des rebondissements qui vont construire l’histoire, de même que la vision du sénéchal qui va la bouleverser.
Cet extrait éclaire les spectateurs du moyen-âge sur...
tracking img