Le jeu de l'amour et du hasard marivaux

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (581 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 septembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Le jeu de l’amour et du hasard, Acte III scène 6 (Marivaux)

Introduction :

Arlequin et Lisette sont tombés amoureux. A présent leurs maîtres exigent qu’ils renoncent à leurs rôles. Ils ne lefont pas de gaieté de cœur car ils appréhendent la nouvelle situation, d’où la longueur de la scène où Arlequin se décide le premier à avouer. Tous les deux vont se libérer d’une situation pesante etvivre librement leur amour entre personnes de même condition.

1. Un aveu réciproque.

Cette scène est divisée en trois parties : les aveux d’Arlequin, la réaction de Lisette, les aveux deLisette.
Au début de cette scène, lorsque les masques ne sont pas encore tombés, les deux personnages utilisent un langage empreint de courtoisie (présence du « vous », Arlequin utilise un langageprécieux, courtois qui a pour but de retarder l’aveu. Ce retardement de l’aveu est dû à la peur de celui-ci, à la crainte d’avoir un amour propre blessé et donc d’un rejet. Arlequin personnifie l’amourqu’il porte à Lisette (« Eros », « Cupidon », «petit ange »). Arlequin fait trois apartés dont le seul témoin est le spectateur parce qu’il sait qu’il peut être rejeté. Lisette à force de se frotter àsa maîtresse n’est ni une domestique ni une fille de condition, elle a acquis un vernis social, elle est donc tout à fait crédible dans le rôle d’une fille de condition : c’est une sorte de mimétisme.Lisette a un bon caractère après trois répliques un peu sèches où elle le traite de « faquin », « de magot », « d’animal », elle rit, son bon naturel reprend le dessus même si elle est un peu déçueparce que le plus important pour elle c’est l’amour et donc le mariage. Elle a bon caractère mais a aussi beaucoup de finesse lors de la présentation de son aveu : elle reprend le même processusqu’Arlequin (il détourne le vocabulaire : magot//magotte). Les valets sont lucides ils savent se moquer d’eux même : ils sont les singes de leurs maîtres et ils le savent. Ils ont le courage d’affronter...
tracking img