Le jeu de l'envers, antonio tabucchi

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2143 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Antonio Tabucchi, Le jeu de l’envers, Théâtre

Théâtre est une nouvelle qui pourrait parfaire la définition même de ce genre littéraire donnée par Schlegel ; l’histoire de ce narrateur, au profil de l’intellectuel incompris pour le moins marginal, et de sa rencontre insolite, relève d’un banal fait de vie privée, mais qui devient, grâce à la plume de Tabucchi, unvéritable journal de bord de jeune fonctionnaire colonial. Car c’est en effet grâce à sa parfaite connaissance et maîtrise de l’Histoire et à ses références culturelles nombreuses que Tabucchi s’inscrit dans le post-modernisme et parvient à de telles performances littéraire, donnant l’illusion de la lecture d’un journal de bord, où le héros partage ses expériences, ses pensées et sa rencontre avecWilfried Cotton.
Comment ce journal de bord est-il mis en place et comment nous relate-t-il l’univers historique et psychologique dans lesquels s’inscrivent le narrateur ? Enfin dans une dernière partie nous nous intéresseront à l’intrigue principale et nous verrons en quoi les personnages de Wilfried Cotton et du narrateur sont des alter-égo et se ressourcent mutuellement.

I. Une réalistereconstitution de l’univers afro-européen des années 1930

a) Des repère spatio-temporels qui font appel à la culture historique du lecteur

Dès le commencement de la nouvelle, le narrateur dresse le portrait de l’espace qui l’entoure. Le narrateur, qui est le héros de la nouvelle, dont on ne connaîtra par ailleurs jamais le nom, dévoile cet espace au travers de références historiques, quifont appel à la propre culture du lecteur. Plusieurs indices nous amènent en effet à penser que l’histoire se déroule à l’est de l’Afrique ; référence au fondateur britannique de la Rhodésie , Cecil Rhodes (chapitre 1, ligne 5) ; description de l’architecture coloniale du XIX° siècle, présence du fleuve le Zambèze à proximité (chapitre 1, ligne 8), ainsi que des frontières avec le Nyassaland (anciennom colonial du Malawi jusqu’en 1964) et enfin Lourenço Marques, ancien nom de Maputo, actuelle capitale du Mozambique (chapitre 2, p67, ligne 10). C’est au lecteur de reconstituer l’espace. Le premier chapitre est plutôt déroutant puisque l’histoire se déroule dans les années 30 (de 1934 à 1939) et le silence volontaire de Tabucchi sur l’exactitude des lieux laisse le lecteur, qui appartient àune époque plus contemporaine et surtout décolonisée, plutôt livré à lui-même quant aux références et aux indices que nous délivre le narrateur. Par ailleurs, les repères temporels sont eux aussi données par plusieurs indices historiques, tels que l’évocation de l’incendie du Reichstag, l’arrivée au pouvoir du dictateur portugais Salazar, ou encore la crise économique des années 30 (p68, chap2,lignes 18-22)

b) Un territoire colonisé mais en marge du mode de vie occidental

De nombreux détails dans l’écriture de cette nouvelle viennent alimenter le réalisme du territoire occupé par les colons européens, comme la présence de casernes militaires (p63, ligne1 ), ou bien des cipayes, qui sont des indous ramenées en Afrique par les colons britanniques au service de l’armée (p64, ligne2). Par ailleurs, l’utilisations des termes comme « D’habitude les Noirs […]» (p64, ligne 15) ou « Le cipaye[ …]»(p71, chapitre 4) montrent l’inconsciente supériorité coloniale, où en quelque sorte seuls les colons sont désignés par leur nom de baptême. Ici seul Joachim, Le capitaine et Sir Wilfried Cotton ont le privilège d’être nommés. Les individus semblent vivre en communauté, et les africainssont relégués au rang de serviteurs, si ce n’est de simples esclaves. Cependant, malgré la domination européenne, il règne une ambiance tout à fait différente qu’en occident. En effet, à plusieurs reprises, le narrateur décrit une sensation de détachement vis-à-vis de son pays natal et du monde occidental ; il connait les dernières nouvelles (incendie du Reichstag, arrivée de Salazar, chômage...
tracking img