Le jeux de l'amour et du hasard

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (272 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Amour et discrimination sociale : Dans le théâtre de Molière,
l’un des thèmes importants est le mariage forcé. Les pères projettent
de marier leursfilles à des hommes qu’elles ne connaissent ni aiment
pour renforcer des alliances et des amitiés. Chez Marivaux, plus
d’un siècle plus tard, il fautnuancer. Orgon souhaite marier Silvia
à Dorante, le fils d’un de ses amis. C’est ce qu’il explique à sa fille.
Mais il accepte l’idée que Silvia puisserefuser si Dorante ne lui plaît
pas. Il compte malgré tout sur le fait que les deux jeunes gens, qui
appartiennent au même milieu, se plairont grâce àtout ce qu’ils ont
en commun.
La question qui se pose dans cette comédie de sentiments est bien
celle-ci : peut-on aimer et épouser quelqu’un qui n’apas reçu la même
éducation et qui n’est pas de la même condition que soi, c’est-à-dire,
qui n’appartient pas au même milieu social ? Cette question resteaujourd’hui tout à fait d’actualité.
Une tradition littéraire qui perdure depuis la littérature courtoise
affirme que la passion se joue desbarrières sociales. Aimer, certes, mais
vivre ? Marivaux ne le pense pas et ses personnages, piégés par leurs
sentiments, l’expriment clairement : Dorantehésite avant d’accepter
d’épouser celle qu’il pense être une servante ; Silvia ne comprend pas
pourquoi elle préfère le valet au maître. L’amour finit partriompher,
soit, mais dans le bon ordre des choses établies : finalement on aime et
on reste dans son propre milieu. Est-ce si différent aujourd’hui ?
tracking img