Le journalisme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 18 (4377 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
le journalisme
Le journalisme est l'activité qui consiste à collecter, rassembler, vérifier et commenter des faits pour les porter à l'attention du public à travers les médias. On distingue classiquement plusieurs types de journalismes, dont le journalisme d'investigation, le journalisme d'actualité, le grand reportage, ou encore les spécialisations selon certains domaines particuliers (lejournalisme politique, scientifique, mondain (ou paparazzi), etc.). Par ailleurs, les métiers du journalisme sont divers, allant du correspondant de guerre au dessinateur de presse, du journaliste reporter d'images (JRI), reporter-photographe, photojournaliste, secrétaire de rédaction ou critique musical à l'éditorialiste. Le statut professionnel des journalistes se distingue entre les pigistes, quisont freelance et payés à l'article, et les salariés de médias spécifiques. Enfin, ces dernières années, une forme de « journalisme citoyen » est apparu avec le développement d'Internet, de la photographie numérique, etc., permettant à de simples individus de diffuser facilement textes et images sur la Toile.|

Voici deux définitions, l’une concrète, l’autre théorique :
• En France, une information de presse est définie concrètement :
o par la structure institutionnelle qui réalise et diffuse cette information. L’information est une donnée diffusée par un organe de presse, c’est-à-dire unorganisme possédant un numéro attribué sous certaines conditions par une Commission paritaire (État/patrons de presse) : périodicité, vente effective, un tiers d’informations à caractère d’intérêt général.
o par la profession
• Dans la théorie, dans une société démocratique, une information de presse est :
o une donnée d’actualité et d’intérêt général (donnée significativeuniversellement ou collectivement prise dans les faits et événements du présent ou ayant une signification pour le temps présent)
o sélectionnée et mise en forme
o par une conscience libre, formée à la recherche intéressée de la vérité et soucieuse du bien commun
o et diffusée par un média garantissant l’indépendance du journaliste par rapport à tout pouvoir(politique, idéologique ou économique, y compris par rapport aux intérêts de l’entreprise qui l’emploie quand il y a un enjeu démocratique de l’information).
En théorie toujours, le journaliste/le média peut bien sûr être engagé : il doit alors respecter toujours les faits, viser l’intérêt général et exposer clairement les termes de son parti pris.

Éthique du journalisme [

Article connexe :Déontologie du journalisme.

Chartes éthiques [

Le journalisme est parfois appelé « quatrième pouvoir » pour le rôle de transparence qu'il est censé avoir au sein d'une démocratie, jouant un rôle crucial dans la mise en œuvre de différentes libertés publiques, dont la liberté d'expression. En France, les journalistes sont incités à obéir à une déontologie dont l'interprétation est sujette à polémique.Une Charte des devoirs des journalistes a été rédigée en juillet 1918, et révisée en 1938, tandis qu'une charte rénovée, la charte de Munich, a été élaborée en 1971 à l'échelle européenne.
Ces chartes nourrissent les débats actuels sur les pratiques professionnelles. Ainsi, un débat récent a eu lieu concernant l'émission Les Infiltrés, sur France 2, certains journalistes opposant à celle-ci unarticle de cette Charte, qui stipule qu'« un journaliste digne de ce nom [...] s’interdit d’invoquer un titre ou une qualité imaginaires, d’user de moyens déloyaux pour obtenir une information ou surprendre la bonne foi de quiconque ». Pourtant, le journalisme d'investigation doit régulièrement recourir à de telles méthodes, et prendre cet article au pied de la lettre serait signer la fin de ce...
tracking img