Le justicier

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 15 (3712 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le justicier se distingue de deux autres figures que sont celles de l’homme juste et celle du juge. L’utilisation de l’article défini « le » invite à parler du justicier comme une « figure » car il renvoie à un certain statut, une fonction particulière attribuée à celui que l’on nomme justicier. Il en va de même pour le juge et le juste qui sont respectivement une fonction et la reconnaissanced’un statut au sein de la société. Ainsi, la fonction du justicier, qui permet de lui donner son statut, est de rétablir la justice et de l’exercer tandis que celle du juge est de « rendre la justice » et celle du juste de s’y tenir et de respecter les lois de la justice. Ces définitions montrent que le justicier, contrairement aux deux autres figures, a une part active dans la production de lajustice elle-même, il ne se contente pas de l’appliquer ou de la respecter. En effet, pour respecter ou faire appliquer la justice, il est logiquement nécessaire que des lois préexistent à l’action. Le justicier n’a au contraire pas besoin de normes extérieures à lui, écrites ou définies antérieurement, pour agir. S’il rétablit la justice, il s’oppose à la situation existante et donc à l’état positifdes normes définissant ce qu’ est la justice et s’ il l’ exerce, son action peut se suffire à elle-même pour produire la justice. Il s’ agit dés lors de définir la justice afin de savoir si l’ action du justicier est ou non conforme aux normes préétablies suivies par le juge et l’ homme juste. La justice est dans une première acception une institution chargée de faire appliquer la loi. La loiécrite constitue ce que l’on nomme le droit positif et le juge rend la justice en appliquant la loi, dés lors la justice entendue comme ce qui est dit juste ou injuste selon un critère établi, est la conformité ou non à la légalité. Ce qui est juste est ce qui est conforme à la loi. La justice définie par la loi est une justice objective en tant qu’elle ne dépend pas de la volonté ni du jugement d’unsujet et c’est ce caractère qui lui donne sa légitimité. Un homme dit « juste » est un homme qui a la vertu de justice, la notion de vertu renvoie à un principe moral et ainsi, la justice sera la conformité à des principes moraux qui peuvent entrer en contradiction avec la loi. la légalité n’est alors plus identique à la justice et la légitimité de l’action de l’homme juste vient de principe quitranscendent certes le droit positif mais qui reste indépendant du jugement propre au sujet. Les principes de l’action du justicier ne sont pas établis à l’ avance et c’est cela qui leur donne un caractère subjectif. Le justicier agit selon son propre jugement et pourtant la figure du justicier demeure. Il semble nécessaire de distinguer l’action du justicier du modèle du justicier. Son actionméconnait la loi expression de la volonté de la majorité des sujets de droit mais son action est perçue comme légitime. Son action n’est pas légitimée par des normes objectives issues d’un consensus entre les hommes, ni de lois universelles issues de la moral et pourtant elle est perçue par tous comme juste puisque l’image du justicier est pérennisée. Comment penser un justicier, dont l’action est perçuecomme légitime, sans que sa méconnaissance de la loi ne soit une cause d’illégitimité ? L’action du justicier est illégitime car elle est illégale mais elle est malgré tout légitimée parce que son intention est de faire respecter les principes d’une justice qui transcende la loi et qui sont perçus comme justes. Cette intention est ce qui justifie la pérennité de la figure du justicier, il restelégitime car c’est cette intention même qui permet de concilier la légalité avec le sentiment de justice et à terme de renforcer l’ordre légal.

L’action du justicier n’est pas légitime car elle est contraire à la loi. La loi instaure un ordre juridique choisi. Cet ordre est l’expression de la volonté des sujets auxquels la loi s’applique en tant que le législateur est directement ou...
tracking img