Le langage

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1071 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Syntaxe et vocabulaire
Conférence de Philippe BOISSEAU – Lunel, 25 mars 2009
Compte-rendu S. Girard

Conférence articulée en deux parties : 1. La construction du langage des enfants et l’importance de la syntaxe : les trois objectifs prioritaires à viser dans les apprentissages (les pronoms, les temps, la complexité) 2. La place du vocabulaire

Le Pourquoi des situations.
• • • • Laqualité des interactions Adulte-Enfant est primordiale ; Laurence LENTIN insistait déjà sur ce point ; Laisser de la place à la parole des enfants ; Les interactions fugaces, interpersonnelles, sur-mesure, ne sont point négligeables une fois ADDITIONNÉES ; MAIS il est nécessaire de travailler régulièrement en petits groupes de langage, c’est décisif et les progrès sont alors réels ;

Les «interactions-échos »
Enfant Cassé (v)oitu(re) Elle est cassée ta voiture. Et pourquoi elle est cassée ? Moi il a fait une voiture au carton Moi, j’ai fait une voiture dans le carton… Bon, tu as fait une voiture avec le carton, c’est intéressant… Et après ? Elle fermait bien sa porte pour… pour qui… Pour… comme ça i pouvait pas rentrer le renard Elle fermait bien sa porte POUR QU’I rentre pas le renard. Etalors ? Maîtresse

Ces relances sont efficaces, à condition de ne pas basculer dans le registre de la langue écrite. Rester dans le registre de l’oral (même imparfait) permettra à l’élève de s’approprier la structure complexe (ici, POUR QUE) L’écho doit proposer une forme légèrement plus élaborée que celle spontanément mobilisée par l’enfant. Dans l’interaction, ne pas parler en son nom propre,mais s’appuyer sur le dit de l’enfant, en lui renvoyant la forme immédiatement « supérieure ». Par contre, la maîtresse ne réduit pas son langage à ce niveau : elle utilise, en son propre nom, le langage académique et montre ainsi le but à atteindre. Ex. 1 : Moi i faire vu vélo. I dire ça. Ex.2 : Moi je veux dire QUE Quand on va aller cez les correspondants j’vais pouvoir faire du vélo PARCE QU’è medit sur 1

la bande QU’è va m’prêter le sien ma correspondante.

Les écarts sur lesquels travailler :
En comparant les deux exemples (deux réponses de niveaux très éloignés à la même question), je détermine les axes de travail : 1. Les pronoms : i / je, on, elle… 2. Les temps : infinitif (faire) / présent (vouloir), futur (aller, faire, prêter), 3. La complexité de la phrase : sommaire /élaborée (JE, connecteurs, futur, causalité) Ces axes seront travaillés simultanément en veillant à poursuivre des objectifs qui restent dans le registre du langage oral Les pronoms Les temps La complexité de la phrase

Les outils pratiques
Les album’échos Ils sont personnalisés, construits à partir d’activités de l’enfant qui est pris en photo (6 photos en PS, 8 en MS et 10 en GS sontsuffisantes). Le texte (dans le registre de l’oral) qui illustre ces photos est construit par les adultes à partir des réponses enfantines, en décalage suffisant pour permettre leur appropriation par l’enfant. Le protocole d’élaboration et de fonctionnement a été le suivant : Les enfants se voient sur la photo – On les questionne (Q. ouvertes) : qu’est-ce qui se passe ? Qu’est-ce que tu fais ? – Leursréponses sont soigneusement notées – A deux (si faisable), construction du feed-back possible : quand il a répondu ça, qu’est-ce qu’on aurait pu avoir comme interaction verbale ? Après quelques séances (essais) l’élève rejoint le niveau de langage (amélioré) proposé sous la photo. On peut alors passer à un autre album’écho. Filmer sa prestation langagière est source de valorisation. Les thèmes porteurs :autour de la motricité, les animaux, la cuisine,…

La question du vocabulaire
« Laurence Lentin préconisait de mettre en place et de lancer le travail syntaxique et pensait que, en variant les situations, le vocabulaire suivrait. Or, en ZEP, cela ne marche pas… » Nous avons donc constitué trois listes de vocabulaire à acquérir : 750 mots pour les 3 ans – 1500 mots pour les 4 ans – 2500...
tracking img