Le langage

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 22 (5290 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 janvier 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
LE LANGAGE

Notions de philosophie, Kembouchner (dir.),

INTRODUCTION

Montaigne : le langage ne compte pas, mais il n'est rien qui compte davantage
Essais I XXVI, Pléiade p205 => deux architectes présentent leurs projets aux Athéniens, l'un prononce un discours brillant, l'autre dit simplement "Ce qu'il a dit, je le ferai."
Lequel choisir? Le discours du premier pourrait n'être quecosmétique, pure apparence; celui du second, sait que l'important est dans ce qu'on dit, non dans ce qu'on fait.
Montaigne: “Je veux que les choses surmontent, qu'elles remplissent de (telle) façon l'imagination de celui qui écoute, qu'il n'ait aucune souvenance des mots.”, le langage remplit sa fonction quand il se fait oublier, selon Montaigne.
Toutefois, le langage est important : “(...)nous ne sommes hommes, et ne nouss tenons les une aux autres que par la parole.” + “je suis tout au dehors, et en évidence”, on n'est jamais que ce qu'on est dans le rapport avec autrui. DANS CE RAPPORT, le langage a la puissance de constituer ou de détruire, il prend ici la première place (!= dans le rapport aux choses): c'est toujours à autrui que nous en parlons quel que soit ce dont nousparlons. Le langage est partagé entre ces deux rapports (aux choses, ET aux objets).
Pôles structurels de toute étude du langage : moi, le monde, les autres.
Pas d'acte de langage sans double polarisation sur l'objet du discours ET sur l'interlocuteur.
Exemple des architectes, le langage sert aussi à capter la faveur des Athéniens (et pas seulement à décrire)=> difficulté du langage: composer ladouble polarite objective et la polarite intersubjective dans l'analyse d'une production linguistique concrete.
C'est une chose de constater qu'on ne parle pas de la meme maniere d'une meme chose a deux interlocuteurs differents, une autre que d'appliquer cette observation dans l'edification d'une science du langage. Comment combiner les acquis de la linguistique, de la logique et de la rhetoriquesous leurs multiples formes, pour mettre au point une voie d'acces unifiee a la connaissance du langage?
Ex. De Montaigne => de quoi parle les architectes: d'un temple qu'ils se proposent de construire. Mais comment parler de ce qui n'existe pas, pas encore?
Platon, avertissement du Sophiste, “Le discours est forcement, des qu'il est, discours sur quelque chose” (262e). Le temple dont ils'agit est-il “quelque chose” au meme titre qu'un temple qu'on montre du doigt? Nous pouvons parler de tout ce que allons faire dans une seconde, dans un an, dans un jour.
==> Le langage nous donne le pouvoir de nous rapporter a ce que n'existe pas (!= sens). L'objet du discours est independant de ce qui est dit de lui. Cas des architectes: le temple n'existe sous aucun controle que celui du discours(risque du delire).
Le langage comporte une visee d'objet.
Dans l'exemple des architectes, le second aurait pu l'emporter en promettant un temple plus beau que celui decrit par le premier, plus rapidement construit etc. Mais trois mots suffisent: je le ferai. Ils suffisent d'abord parcequ'ils constituens l'autre en beau parleur (voire en menteur, en bonimenteur). Cela detruit l'imagetalentueuse laborieusement construite par le premier + il parie que ses auditeurs comprendront mieux ce qu'il veut dire s'il ne dit pas explicitement.
Quelles sont les conditions dans lesquelles nous produisons et comprenons les enonces que nous echangeons? Elles sont complexes. Nous sommes dotes d'exceptionnels intruments de communication avec autrui + constructions neurophysiologiques.
==> Nous nesommes pas affranchis de touts animalite, mais nous en emergeons assez pour constituer une culture qui s'enracine dans l'histoire et qui n'est observable nulle part ailleurs dans le regne animal.
Le prodige de la parole de n'interrompt jamais. Journee sans paroles, comme journee sans tabac? Impossible. Leibniz considerait que les relations de l'ame et du corps chez Malebranche tenaient du...
tracking img