Le " lebel scolaire "

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (798 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 31 octobre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Il s'agit d'un des très nombreux modèles de carabines scolaires françaises, copies plus ou moins fidèles du Lebel, qui préparaient les écoliers à la "revanche de la défaite de 1870".

la fin dusiècle passé, les sociétés de tir ou de gymnastique pouvaient être dotées de trois types d'armes pour le tir à longue distance (150-200 mètres). D'abord le célèbre Chassepot de la guerre francoprussienne, adopté officiellement en 1866 et d'un calibre de 11 mm puis, après 1874, le fusil Gras, de 11 mm également, et enfin le fusil 1886 modifié 1893 de calibre 8 mm., dit " Lebel " du nom de soninventeur. Cette arme excellente, d'un poids raisonnable (4,180 kg), avec laquelle les tireurs obtenaient de brillants résultats, pouvait tirer jusqu'à une douzaine de coups par minute, ce qui représentait unprogrès considérable par rapport aux trois ou quatre coups du Gras.

Pour les élèves, une carabine "La Française" était proposée par l'Union des sociétés de tir de France, crée en 1886, dont lerôle était d'organiser des championnats nationaux et scolaires, d'établir des records et de préparer la jeunesse à l'obtention du certificat d'aptitude militaire. L'arme, de calibre 6 millimètres, étaitprévue pour le tir à 10-12 mètres mais sur demande, la carabine pouvait être chambrée pour le tir à longue portée (150 à 200 mètres) ; dans ce cas elle employait une cartouche longue. Les élèves del'école d'Albepierre disposaient, eux, d'un fusil système gras, modèle 1874 réduits, d'un calibre également de 6 millimètres.

Les armes de guerre pouvaient être cédées à titre de prêt par le ministèrede la Guerre ou cédées à titre onéreux. Albepierre, par exemple, fit l'acquisition contre payement d'un fusil pour le tir à longue portée en décembre 1897, grâce à une souscription ouverte à ceteffet. A son début, la société mixte de Murat possédait trois fusils modèle 1874-85. En 1891, l'Aurillacoise déclarait neuf fusils Gras, deux fusils Chassepots et quatre revolvers. Marcenat et Murat...
tracking img