Le libertinage du xvii° au xix° siècle (comparaison entre dom juan et les héros libertin dans les liaisons dangereuses de choderlos de laclos)

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1506 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Exposée de français : Le libertinage du XVII° au XIX° siècle (comparaison entre Dom Juan et les héros libertin dans Les Liaisons dangereuses de Choderlos de Laclos)

Introduction :
Le terme libertin vent du latin « libertinus » qui signifie « esclave qui vient d’être affranchie ». Le libertinage se présente sous deux formes, le libertinage d’esprit et le libertinage des mœurs. Le libertinageest né en France au 16 ème siècle. C’est une revendication de la liberté de pensée religieuse et de la liberté des mœurs. C’est aussi une critique religieuse entrainé par les philosophe des Lumières tel que Epicure, Crébillon ou encore Laclos.Nous verrons comment évolue le libertinage du 17 ème au 19 ème siècle à travers les œuvres de Molière et Laclos. Nousétudierons d’abord le libertinage dans Dom Juan puis dans Les Liaisons dangereuses et ensuite nous confronterons les 2 œuvres.
I] Le libertinage dans Dom Juan
a) Résumé
Ce roman présente un homme qui séduit la femme en appliquant une stratégie. Après avoir épousé puis abandonné Done Elvire, il séduit tour à tour deux paysannes qui se le disputent.Puis il se fait poursuivre par deux frères offensés animé par la vengeance qu’il réussit à semer. Il soumet un pauvre au supplice de la tentation mais sans succès. Il se moque des remontrances de son père, défie l’esprit d’un mort qu’il avait tué en duel, invite à dîner le commandeur et accepte de prendre la main de la statue lors d’une invitation de celle-ci à la grandefrayeur de Sganarelle. Done Elvire l’appelle au repentir, il s’endurcit dans son refus, même face au spectre et tombe victime du feu du Ciel.
b) Présence du libertinage dans l’œuvre
Dans Dom Juan, nous observons un libertinage d’esprits : c’est un libre penseur. Le 17ème S marque l’apogée du libertinage d’esprit.Le libertin d’esprit est un homme qui s’affranchie de la métaphysique et de l’éthique religieuse. Chez lui, l’amour est un défie qu’il entreprend par désir ou par amour-propre. La conquête de Dom Juan se caractérise par la stratégiemilitaire (acte 1 scène2 Champ lexical de la bataille). Cependant cette conquête nait de son désir à faire naître un sentiment amoureux et du plaisir qu’il en tire.Dans cette œuvre théâtrale de Molière, Dom Juan apparait comme un libertin de mœurs. Dom Juan ne pouvant accepter le bonheur des couples ressent le besoin de le détruire ( acte scène ). Il convoite des femmes naïves, en usant de son pouvoir de seigneur et de l’éloge. Il s’assure ainsi des conquêtes faciles. Ce comportementest aussi une caractéristique du libertinage des mœurs. Une fois la femme conquise, belle ou laide, celle-ci n’a plus d’intérêt à ses eux, seul la joie de la passion naissate l’intéresse. On s’aperçoit que Dom Juan est en fait un libertin d’esprit qui s’affranchi de la religion (dont Sganarelle est le représentant), il va jusqu’au blasphème (épisode du pauvre et d’Elvire) repoussant ainsi les...
tracking img