Le libraire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1272 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
|
Dissertation sur Le libraire |
|
|
Cristian Samir Bodnari |
|

La Grande Noirceur a été une des plus difficiles périodes pour la littérature québécoise, car L'Église a eu beaucoup d'influence dans la politique et dans la société et elle a censuré des livres qui étaient contre la fois chrétienne. Cette période a duré de 1930 à 1959 et le mouvement des écrivains contre elles’appelait La Révolution Tranquille. À la fin de cette époque, Gérard Bessette a fait publie son roman, Le Libraire, qui a été publie en France en 1960 pour éviter la censure qu'existait au Québec. L'écrivain a eu des problèmes a publie son livre à Paris aussi parce que l'éditeur parisienne a refusé, mais Gérard Bessette lui a offert plusieurs exemplaires pour le publie (Richardson, 24). Ce roman est uneœuvre à première personne, où l'auteur utilise le je-narrateur et le lecteur connait les personnages à travers des autres personnages (Stewart, 35). L’action de ce livre se passe à Saint-Joachin, une ville typique québécoise, où Jodoin arrive pour chercher d’emploi et ce roman est le journal du Jodoin, qui le lui écrit chaque dimanche, car il n’a rien à faire. Il va nous raconte qu’il a été employéa la libraire par Monsieur Chicoine. Le conflit de ce roman sera généré par le fait que Monsieur Chicoine fait Jodoin vendre de livres interdis par l’église sans que personne à Saint-Joachin ne le sait. On doit aussi identifier qui est le vrai libraire dans ce livre. Pour ca, on présentera Monsieur Chicoine dans le rôle de libraire et puis on présentera Jodoin comme le libraire et, à la fin, ondéterminera qui est le libraire (Bessette).
Monsieur Chicoine est le propriétaire de la libraire du Saint-Joachin. On ne sait beaucoup de son histoire, mais on a deux portraits différents de lui. Un est fait par Jodoin, qui lui présente comme un homme réaliste et comme un patron qui est intéressé par sa librairie, mais qui parle trop et qui veut seulement faire d’argent : « Il a terminé enm’expliquant pourquoi il se voyait forcer de débiter les livres du capharnaüm de 75% à 100% plus cher que les autres » (Bessette, 45). Jodoin s’enfiche de lui et il ne le respecte pas « Il pouvait toujours, comme on dit, se gratter le cul » (Bessette, 59). Ce portrait est en contraste avec le portrait fait par Rose. Elle décrit Chicoine comme un vilain qui utilise les gens pour faire ses mauvaistravaux. : « une vipère qui manigançait ses cochonneries en cachette » (Bessette, 113) Du roman, on peut observer que Monsieur Chicoine est le libraire original parce qu’il avait toutes ces livres mis à l’Index avant que Jodoin arriverait à Saint-Joachin. Il était déjà dans commerce et il voulait une personne qui l’aide, pour ça il recrute Jodoin qui pense que Chicoine veut seulement vendre les livreset que ses discours de la liberté individuelle sont seulement pour lui impressionner : « il a invoque la liberté de pensée, le droit à l’information, l’infantilisme de notre peuple, la constipation de notre censeurs » (Bessette, 45). Monsieur Chicoine, comme libraire, veut que de nombreux gens aient accès à la littérature universelle sans être censure par l’église. À la fin du roman, quandMonsieur Le Curé est proche de lui dénoncer, il veut sauvegarder les livres interdites pour continuer les vendre à l’avenir. Ça montre son dévouement à la cause et qu’il peut prendre de risque pour faire son métier, de libraire, bien qu’il joue un jeu piteux : « Je suis un homme fini, monsieur Jodoin! » (Bessette, 127).
Jodoin est l’auteur de ce journal et nous, les lecteurs, le voient à travers sesparoles. Il est un personnage qui est contre tout ça que les habitants de Saint-Joachin représentent. Il est contre l’église parce qu’il ne va pas là les dimanches, il préfère rester seul à la maison. In n’aime pas la censure et il pense que son patron est un fou.
« Ensuite, il devient libraire et gagne sa vie grâce à la vente des livres. La vente de L'Essai sur le s moeurs , défendue par...
tracking img