Le libraire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1451 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
« La mère Chapdelaine secoua la tête. —Il n'y a pas de plus belle vie que la vie d'un habitant qui a de la santé et point de dettes, dit-elle. On est libre; on n'a point de boss; on a ses animaux; quand on travaille, c'est du profit pour soi... Ah! c'est beau!” (194)
Les Chapdelaines étaient bien sûr un couple idéaliste pourtant j'estime que leur idéalisme n'a pas directement nié leur capacitéd'aussi être réaliste. Bien que certains puissent les voir comme étant simplement idéaliste j'estime que leur vie était réaliste pour leur temps. Autour de leur temps certaines familles avaient commencé "à moderniser". Beaucoup de familles ont bougé de la campagne à de petites villes où ils ont vécu près d'autres familles aussi bien qu'une église et marché. Les Chapdelaines ont resté trèstraditionnel. Ce style de vie semblé pour leur aller très bien.
« La mère Chapdelaine voulut les encourager, un peu par pitié, un peu ont l'honneur de la culture. —Ça force un peu au commencement quand on n'est pas accoutumé, dit-elle, mais vous verrez que quand votre terre sera pas mal avancée vous ferez une belle vie. »(81)
Trois aspects principaux du couple de Chapdelaine qui les font le coupleidéal étaient qu'ils ont travaillé le terrain, avait une grande famille avec une femme très d'un grand soutien et ils étaient aussi pieusement religieux. Ces caractéristiques rendent leur famille traditionnelle, mais assez réaliste.
Les parents Chapdelaine sont restés très près du terrain. Ils ont travaillé leur terrain tout l'année et ont appris à respecter le terrain aussi bien que le travail avecle terrain et ne pas travail contre cela.
« En cinq jours, tout le foin fut coupé, et comme la sécheresse persistait, ils commencèrent au matin du sixième jour à ouvrir et retourner les veilloches qu'ils voulaient granger avant le soir. Les faux avaient fini leur besogne, et ce fut le tour des fourches. »(109)
Pendant ce temps beaucoup de familles étaient parties de la tâche ardue d'utiliser leterrain comme leurs moyens d'existence, la famille Chapdelaine a semblé être fier d'être le "dernier de leur sorte.” Le père Chapdelaine a été plus encouragé par dehors et attendre impatiemment d'être en mesure du conquérant nouvel et intact les terrains. Bien que la mère Chapdelaine puisse ne pas avoir toujours bien entendu elle a été fière de son mari et accomplissements de fils.
« “—S'il y aquelque chose, dit la mère Chapdelaine, qui pourrait me consoler de rester si loin dans le bois, c'est de voir mes hommes faire un beau morceau de terre... Un beau morceau de terre qui a été plein de bois et de chicots et de racines et qu'on revoit une quinzaine après, nu comme la main, prêt pour la charrue, je suis sûre qu'il ne peut rien y avoir au monde de plus beau et de plus aimable queça. »(68)
Le couple avait choisi ce style de vie et était heureux de continuer de cette manière malgré les nombreuses difficultés qu'ils ont rencontrées. De voie ils ont respecté le terrain et travaillé le terrain est un trait très typique d'une famille Québécoise traditionnelle. Parce qu'ils ont été si isolés ils ont dépendu lourdement l'un de l'autre pour soutenir leur famille en masse.
« “Chez lesChapdelaine les femmes n'avaient pas à participer aux travaux des champs. Le père et ses trois grands fils,… Maria et sa mère n'eurent donc à faire que leur ouvrage habituel: la tenue de la maison, la confection des repas, la lessive et le raccommodage du linge, la traite des trois vaches et le soin des volailles, et une fois par semaine la cuisson du pain qui se prolongeait souvent tard dans lanuit. »(110)
La famille est le centre de l'univers pour beaucoup de familles traditionnelles. La famille est un système de soutien aussi bien qu'un refuge sûr. Dans les familles les plus traditionnelles se trouvent présent est le père qui travaille, la mère qui s'occupe des devoirs du ménage et des enfants qui doivent aider dans chacun ils peuvent Chacun avait un rôle et un devoir particulier...
tracking img