Le libre echange

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1190 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le libre échange, est une des formes du commerce international qui repose sur l’absence de barrières douanières à la circulation de biens, de services et de capitaux. Ce dernier a été mis largement en pratique depuis la fin de la seconde guerre mondiale par des pays désireux de réaliser une forte croissance économique.
En effet nul ne peut nier qu’il a permis l’expansion des échanges qui a eudes effets positifs sur la croissance des pays concernés. Cependant avec la crise actuelle et lors de toute crise le libre est remis en question et il se heurte alors à des pratiques protectionnistes de la part de nombreux pays. Mais alors peut-on donc affirmer que le libre échange mène toujours à la croissance économique bien que de nombreux analystes prétendent le contraire.
Ainsi peut-onconsidérer le libre échange comme un facteur de développement et de croissance économique ? Et à quelles conditions pourraient-ils l'être ?

Le libre-échange est principe qui préconise la libéralisation du commerce international afin d'accroître la prospérité économique mondiale. L'Etat est tenu d’une part de laisser les agents économiques nationaux commercer comme bon leur semble avec ceux des paysétrangers, d’autre part il ne doit pas fausser la concurrence en soutenant d'une façon ou d'une autre les entreprises nationales. En fait, le libre-échange, c'est le libéralisme économique appliqué aux échanges internationaux.
Le libre-échange ne va pas de soi. Longtemps, on a pensé le commerce international en termes conflictuels : il s'agissait, pour chaque pays, d'exporter plus qu'il n'importe,afin de s'enrichir aux dépens de ses voisins. Ce n'est qu'à la fin du 18ème siècle, avec notamment Smith (1776) et .Ricardo (1817) que se développe l'idée qu'un commerce international libre peut être mutuellement profitable pour les pays qui y participent. Cette idée s'est progressivement affinée et étayée, jusqu'à devenir aujourd'hui la doctrine économique dominante en matière de commerceinternational.
De plus, ce dernier permet de réaliser des économies d’échelles et donc de produire à moindre coût. Dans cette optique, le commerce international permet encore d'augmenter la productivité des facteurs, surtout celle du facteur capital, mais pas grâce à la spécialisation des économies, simplement par la concentration industrielle.
En effet, le libre-échange permet eux entreprises de vendreplus, et donc de produire plus et de profiter d'économies d'échelle. Il permet aux entreprises de trouver de nouveaux clients sur les marchés extérieurs, ce qui entraînera la hausse de leur production. Cette augmentation de la production permet, dans beaucoup de secteurs et notamment les secteurs industriels, la réalisation d'économies d'échelle et donc la baisse des coûts de production qui setraduira par la baisse des prix.
La réduction des coûts de production dans les entreprises grâce aux économies d'échelle permet la baisse des prix de vente des biens et services. Le pouvoir d'achat des consommateurs augmente, et ils peuvent acheter une plus grande quantité de biens et services, d’autant que cette offre diversifiée permet de satisfaire les besoins de consommation car en ouvrant sesfrontières au commerce international, un pays permet à ses consommateurs d'accéder à des biens étrangers dont les caractéristiques sont souvent différentes des biens produits localement. Cette demande accrue impose d'augmenter l'offre, c'est-à -dire la production, ce qui renforce encore les économies d'échelle et la baisse possible des prix de production. On a donc un "cercle vertueux" quis'enclenche entre le commerce international et la croissance économique.
Enfin nous pouvons affirmer que l’aide la plus efficace que peuvent fournir les PDEM aux PED. Ils peuvent en effet ouvrir leurs marchés à leurs produits (agricoles ou artisanales par ex) ou alors ils peuvent transfert de technologies qui profitera aux pays du sud, en investissant à travers des IDE…
On voit donc que le...
tracking img