Le liseur

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1064 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le livre Le liseur a été écrit par Bernhard Schlink et qui a fait l’objet d’un film pourtant également le même nom. Originalement écrit en allemand, il a été traduit par Bernard Lortholary. Le liseur est un roman dans lequel l’auteur, réussi à mettre plusieurs thèmes de l’avant tels que l’amour, la lecture, la mémoire, la culpabilité, la honte, l’apprentissage, le secret et la dignité. Tous cesthèmes sont omniprésents dans le contenu du livre et ils aident à la compréhension de l’histoire. Lors de la lecture, plusieurs questions peuvent être soulevées et les thèmes nous aident à y répondre. Si nous nous attardons sur la question du suicide d’Hanna, les thèmes peuvent-ils nous permettre de savoir si son suicide était inévitable? À mon avis oui, car si nous les analysons de plus près, ilest possible de voir que le suicide d’Hanna aurait presque pu être évité.

Le sentiment de culpabilité qui la rongeait de l’intérieur est la seule raison pour laquelle le suicide d’Hanna n’aurait pas pu être évité. Hanna s’est retrouvé devant une situation qui la surpassait, ne voulant pas être démasqué comme étant analphabète, elle a opté pour un emploi dans les S. S, l’a où elle a commis desactes impardonnables. Avant le procès, elle ne pensait pas trop à ce qu’elle avait fait, elle réussissait à chasser les morts, mais après ,une fois en prison, ils étaient présents avec elle en permanence lui rappelant les actes qu’elle avait commis. La raison qui l’avait poussé à laisser les femmes mourir dans l’église est qu’elle ne savait pas quoi faire, sachant qu’il fallait leur porter secours,mais à la fois ne voulant pas aller contre ses ordres. Même lors du procès elle pose la question au juge et il reste sans réponse, c’est pour ça qu’elle affirme que seul les morts peuvent comprendre ce qu’elle a fait, car ils étaient présents. À sa mort, la culpabilité l’ayant consumé elle a décidé de léguer 7000 marks et de l’argent contenu dans une boite à la survivante de la tragédie. Sesuicider semble avoir été la seule décision valable, peut-être qu’elle ne pensait pas qu’elle devait être libéré et que c’était la seule solution.

Ce qui fait que le suicide d’Hanna aurait pu être évité est qu’Hanna attendait sa sortie de prison pour retrouver celui qu’elle aimait, Michael. Son amour pour Michael l’a poussé à apprendre à écrire et à lire pour que les deux puissent communiquerensemble. Après avoir appris à lire et à écrire, elle attendait avec impatience une lettre de Michael, chaque fois qu’elle allait chercher son courrier elle demandait si elle avait reçu une lettre. Ne pas recevoir de lettre de Michael était comme une trahison à ses yeux, elle n’avait plus l’importance qu’elle avait auparavant. Comme la directrice de prison a dit à Michael, au départ elle prenait soind’elle et vers la fin elle se laissait aller. On peut interpréter cela comme un abandon. L’abandon de l’idée qu’elle allait un jour recevoir une lettre de la par de Michael et que peut-être qu’il allait venir la voir un jour. Ce sentiment s’est concrétisé quand il est finalement venu la voir et lorsqu’elle lui a posé la question s’il était marié et qu’il lui a répondu qu’il l’avait été, tout cequ’elle a fait, c’est garder le silence. Elle avait réalisé à l’instant qu’il avait continué à vivre sa vie sans elle et qu’elle n’y était que de passage. Si Michael lui avait fait ressentir qu’elle comptait encore pour lui il y a de forte de chance qu’elle ne se soit jamais abaissé au suicide.

De plus, ce qu’Hanna désirait c’était une place dans la vie de Michael, mais il n’était pas disposé àla laisser entrer dans sa vie après toutes ces années. Hanna exprime son désir de vouloir faire partie de la vie de Michael quand il lui demande si elle lit beaucoup alors elle lui répond « pas tant que ça » et que « la lecture qu’on vous fait c’est mieux », elle termine sa phrase par « maintenant c’est fini n’est-ce pas? » Par la question qu’elle pose on peut comprendre le sarcasme qu’elle...
tracking img