Le loup et le chien, la fontaine

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1283 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Nous sommes au XVIIème siècle. Louis XIV règne en monarque absolu sur la France. Jean de La Fontaine, héritier de Phèdre et de Esope, dans la lignée des fabliaux du Moyen Age et notamment du Roman de renard, La Fontaine, qui a déjà connu quelques difficultés avec la censure royale et souhaite lui échapper, écrit Les Fables.
Le Chien et le Loup fait partie du livre I de ce recueil.
Nous verronsque l’auteur est tout à la fois un conteur, un poète et un critique avisé de son époque et de ses contemporains.

L’histoire qu’il nous conte est fort simple…Mais avec quelle maîtrise parfaite nous est-elle racontée ! Et nous verrons que sous l’apparente simplicité se cachent beaucoup d’idées.

Les deux premiers vers décrivent, présentent les deux protagonistes de la façon la plus efficacequi soit :
Le premier protagoniste, celui dont on veut conter l’histoire sans doute, le héros donc !, est un loup appelé Loup (v.1) avec une majuscule qui lui confère un statut « personnel, humain», une « singularité »…, mais avec un Un, article indéfini qui lui confère un statut « indéfini, quelconque ».
Le second est toute une espèce animale, celle des chiens les chiens (v.2).

Quelleshypothèses pouvons-nous formuler ?
Lutte un contre tous en perspective ?
Tous les loups ne sont pas à mettre dans le même sac ? La Fontaine a dans d’autres fables, présenté l’animal loup tantôt cruel, tantôt rusé, tantôt sans pitié, sot souvent comme Ysengrin dans le Roman de Renart, bestial…
Mais celui-ci, non. Celui-ci est à priori une victime… à plaindre.
Il y aura sans doute de l’ « action » !

Entre eux deux, en effet, une relation logique : celle de conséquence à cause, ou, implicitement, de cause à conséquence : implacable dureté des affameurs, la race des chiens qui faisaient bonne garde,(v.2) dureté donc pour un affamé, notre Loup, qui n’a, à cause de cette garde qu’ils montent, que les os et la peau…(v.1). Etat pitoyable…
Dureté dont on imagine qu’elle peut engendrer unerelation… « difficile » entre les deux…Hypothèse n°1 à vérifier… et qui trouvera sa réponse au vers 10, deuxième étape de l’intrigue comme nous le verrons un peu plus loin…
Notons que La Fontaine a choisi la mise en évidence de la conséquence, comme s’il donnait sa préférence au héros de l’histoire donc.

Présentation des protagonistes : décasyllabes. Pas de coupe nette…Enjambement soulignant larelation forte.

Le vers 3 nous apprend que ce sera, pour l’histoire, précisément ! un de ses représentants : un Dogue (v.3) dont le nom présente les mêmes caractéristiques, indéfini et défini à la fois.
Sera-t-il son « adversaire » OU « son compagnon », on ne sait pas encore… ! suspens…garanti ! cela dépendra du choix du héros… sera-t-il « instinctif », dû à la seule faim, mort assurée…
Pourl’instant, il ne fait que le rencontrer : notons que le verbe est au présent de narration puisqu’indiscutablement l’histoire appartient au passé (imparfait des deux verbes descriptifs)

Le même vers nous décrit ce second protagoniste : il est puissant, beau.
Le vers 4 complète le portrait : il est gras, poli.
Poli ? décidément les animaux prêtent leur identité aux humains !
Et il s’étaitfourvoyé (perdu) par mégarde.
La Fontaine insiste sur l’erreur du Dogue : fourvoyer + mégarde, presque un pléonasme, on se perd la plupart du temps par mégarde… Il a fait un mauvais choix…

Description du chien : alexandrins/ Rythme régulier pour le vers 3 (6+6) mais plus saccadé pour le vers 4, plus chaotique : il a beau être « magnifique », « resplendissant de santé », il peut s’égarer. C’estpeut-être ce que suggère ce rythme 1+2+9

Les vers 5 à 9 nous rapportent les réflexions du Loup… Attaquer pour manger ou négocier ?
La Fontaine se pose en narrateur omniscient et nous entraîne dans cette focalisation zéro…
Usant des temps verbaux, La Fontaine nous rapporte ces réflexions au passé eût fait, fallait, était.
Le conditionnel eût fait (v. 7) nous indique que la première...
tracking img