Le loup et le chien

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1354 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
« LE LOUP ET LE CHIEN » DE JEAN DE LA FONTAINE Extrait 2 : La fable | |
I. La composition de la fable

a. Le récit (vers 1 à 12 puis 30 à 32 puis 41) : Il encadre la fable. Il constitue d’abord une présentation des « personnages ». Il permet de répondre aux questions Qui ? Quoi ? Comment ? Le récit est assez rapide, allusif. Il ne nous dit pas pourquoi le chien est fourvoyé. Onrelève en ce sens beaucoup de verbe d’actions : « rencontre » v3, « mettre en quartier » v5, « l’aborde » v10, etc. De plus les enjambements (v5 à 7), (v10-11) accentuent ce rythme alerte. Dans ce récit, on trouve alternant avec le présent de narration qui permet de réactualiser les faits (v3, 10, 11, 12, 30,41) quelques passages descriptifs (ou duratifs) avec l’emploi de l’imparfait (v1, 2, 7,8).Certains passages au passé simple mettent en valeur un fait par rapport à d’autre exprimés à l’imparfait v32, 41.

b. Le dialogue, le discours : Il occupe une grande place. On a du discours direct (avec guillemets, tirets, verbes d’introducteurs) qui donne un côté vivant au texte. Comme par exemple : « il ne tiendra qu’à vous, « beau sire » (pronom 2e pers : interlocuteur direct + interpellation).Quand il y a une incisive, elle peut se trouver rejetée à la fin pour conserver au discours toute sa vivacité : v14 « repartit le chien ». Le plus bavard est le chien qui vante sa condition et plaint celle du loup à travers un jeu de questions/réponses (v22, 33, 34, 36, 37). Tout ce texte est en vers libre, ce qui renforce la vivacité de la narration (parfois rimes plates au début, rimesembrassées v15 à 25, puis rimes embrassées ainsi que des octosyllabes et alexandrins).

c. L’art du récit : Le lecteur est interpellé dès le début. Sa curiosité est piquée au vif. Un vers suffit (le 1er) à décrire la situation critique du loup qu’il va aussitôt contredire par les informations du v2 concernant le chien cette fois-ci. Les deus vers suivants donnent une bribe d’information : le loup estchassé par les chiens et le dogue a perdu son chemin (v2-4). Tout est dit en très peu de mots. Cela crée donc un certain suspens qui est accentué quand le loup pose des questions au chien v22 : « que me faudra-t-il faire » ou « qu’est-ce là » v34. A cela on peut associer les effets de rebondissements. On pourrait penser que le loup est moralement vaincu par le chien mais juste après c’est lui qui seretrouve en situation de faiblesse : « qu’est-ce là ? …Rien- Quoi rien ?- Peu de choses » v33. Autre exemple, au milieu du dialogue, le narrateur annonce brièvement le retournement de situation « chemin faisant, il vit le col du chien pelé ».

II. Deux créatures contrastées se révélant progressivement

a. Le chien : C’est un animal qui parle « repartit », « reprit », « dit », comme souventdans les fables de la Fontaine, il y a personnifications. Il oppose longuement sa vie à celle du loup en accentuant surtout la pauvreté des animaux sauvages avec des mots péjoratifs : « misérable » v16, « mourir de faim » v18. Cette situation est vécue dans l’angoisse selon lui car la maigre nourriture s’obtient par des luttes acharnées : v19-20, il évoque une vie d’aventurier. Le chien ne décritpas tellement sa propre condition mais insiste sur la promesse d’un embonpoint facilement obtenu : v14 « d’être aussi gros que moi », ce qui sous-entend une vie aisée et agréable. Ceci est aussi suggéré par « puissant », « beau » v3, « de taille à » v8 et par « embonpoint ». Il a le droit à une « franche lippée » (bon repas qui ne coûte rien). De plus cette existence ne nécessite pas un travailparticulier, c’est une vie assez oisive qu’il évoque. Il explique qu’il s’agit seulement de chasser quelque personnes, plutôt fragiles : « donner la chasse aux gens/Portant bâtons et mendiants »v23-24, ou être un animal de compagnie docile et soumis « flatter ceux du logis, à son maître complaire (notion de soumission, de servilité). On constate que le « travail » demandé et la rétribution semble...
tracking img