Le luberon

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1171 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
INTRODUCTION:

Le Luberon se situe en France dans la région Provence Alpes Côte d'Azur (PACA) dans les départements du Vaucluse (84) et des Alpes de Haute Provence (04). Le Luberon est le nom donné à un massif montagneux français qui a surgi durant l'ère tertiaire. Très érodé aujourd'hui, il s'étend d'ouest en est sur une soixantaine de Km pour une largeur de 5 kilomètes environ et culmine à1125m (il s'agit du Mourre Nègre ). Au sud il est bordé par la vallée de la Durance, et au nord, par la vallée du Calavon, qui le sépare d'un autre massif, celui des monts de vaucluse, légèrement plus élevé. Cette structure géographique confère à la région une grande diversité de paysages, que le climat de type méditérranéen influence fortement. L'action de L'homme a également joué un rôle, surtouten établissant d'importantes zones agricoles dans les plaines et sur les plateaux, alors que les pentes ont davantages conservé une végétation de type forestier.Son relief calcaire et son climat lui apportent une grande variété d'écosystèmes et l'ont toujours tenu relativement éloigné des grands événements de l'histoire, tout en étant la source d'une économie variée.
==> pb: Quelle est lasituation du Luberon aujourd'hui?

I) A) géographie
La Flore et la Faune:
Une flore riche et rare
On dénombre plus de 1500 espèces sur le territoire du Parc, soit le 1/3 de la flore française. Cette richesse sur une si petite surface (165 000 ha) est à mettre au compte de l'extraordinaire complexité géologique et climatique de cette région.
La particularité de cette flore se signale par laprésence d'une multitude d'espèces rares de niveau national ou régional. Le Luberon constitue un réservoir génétique pour une quinzaine d'espèces menacées de disparition faisant l'objet d'une protection nationale et pour 37 autres espèces d'intérêt régional, également protégées.
Des associations végétales typiques et originales
La végétation du Luberon offre une bonne représentation des associationsvégétales typiques de la région méditerranéenne sur substrats à la fois calcaire et siliceux. Mais son intérêt réside aussi dans la présence d'associations remarquables d'une grande originalité :
• hêtraie de type Médio-Européen marquant la présence d'un étage montagnard sur le versant nord du Grand Luberon ;
• formation à herbes rases sur les crêtes du Luberon où se développe uneassociation de type herbacé d'une grande originalité (à Genêt de Villars et multitude d'espèces rares), résultant de l'action conjuguée du climat (violence des vents) mais surtout de l'utilisation ancestrale de cet espace par les troupeaux ;
• végétation acidophile des ocres du Bassin d'Apt, célèbre par la présence d'un lot d'espèces calcifuges d'origines diverses, rares, voire endémiques et d'uneexceptionnelle richesse ;
• lit des rivières constituant, par l'humidité ambiante qu'il entretient, de remarquables zones de refuge (plantes en provenance des Alpes, flore des régions tempérées et froides) ;
• associations adventices des écosystèmes agraires, notamment flore liée aux moissons, conservant dans certaines régions de moyenne montagne (entre Apt et Manosque) un groupe important d'espècesmessicoles dont de nombreuses sont devenues extrêmement rares en France et certaines considérées comme quasi disparues.
Un équilibre agro-sylvo-pastoral très ancien, menacé
Tous les milieux biologiques du Luberon gardent plus ou moins profondément la marque d'activités traditionnelles pratiquées par l'homme depuis plusieurs millénaires :
• sur les massifs, exploitation forestière (bois,charbon, écorce pour tannerie, fagots de boulangerie) ; exploitation du sous-bois (buis pour engrais verts) ; pâturage valorisant la ressource herbacée ;
• dans les vallées et coteaux, diverses formes d'agricultures traditionnelles.
Aujourd'hui, l'abandon progressif des ces activités traditionnelles aboutit :
• dans les écosystèmes naturels, à un embroussaillement ou un enrésinement, source...
tracking img