Le lyrisme chez baudelaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1029 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le lyrisme chez Beaudelaire:

Les Fleurs du mal est un recueil de poésie, écrit par Charles Baudelaire et divisé en sept parties; Spleen et Idéal, Tableaux parisienne, Le Vin, les Fleurs du mal; Révolte et La mort.
Beaudelaire fait partit du mouv. poetique romantique ( auteur illustré a travers d’un lyrisme discrut et vigoureux et l’expression rythmé des sentiments avec un dramatisme enprogression ou croissant (monte vers la crise) C’est pour cela que le poeme est organisé comme si c’etait les états mentaux du poète.
La poésie lyrique c’est l’expression des sentiments du poète et d’un idéal poétique. Baudelaire invente un lyrisme nouveau, celui de la grande ville distinguée dans sa dimension symbolique et non pittoresque.
On va donc parler en premier de l’expression dessentiments prédominante et puis d’un idéal poétique.
lo hicimos en ese orden porq es como lo hace beaudelaire tipo en la parte I) tratams el spleed porq son los sentimientos y en la parte II) el ideal ==> spleed et ideal

I) L’expression personnelle des sentiments. (Dans cet ordre là)
A) Amour
B) Temps
C) Mort
II) Un idéal poétique.----------------------------------------------------------------------------------------------------------

I)
A) Beaudelaire a travers du ce lyrisme marqué nous dévoile le sentiment qui reaparaitra le plus dans ces poemes : L’amour. L’amour apparaît en plusieurs formes mais sourtout l’amour de la femme.
Baudelaire a rencontré le mal dans l’amour, il va mettre en langue la nécessité du mal dans l’amour est l’épreuve à laquelle chacun estconfronté ( cela veut dire que la perception que l’homme a de l’amour n’ai point totalement « bonne » elle est d’une façon corrompu par la vision sexuelle de l’homme qui serait le « mal «  dans l’amour. Cette doualité peut être tradiut comme la tentation qui poursuit l’homme, ou selon B. l’homme est « controlée » par Satan qui regne le monde. Cela montre une vision pessimiste de Beaudelaire devoire le monde ou le bien et accompagné du mal même dans l’amour ( exemple dans le poème XL : semper eadem : qui veut dire « toujours la même chose ». Dans ce poème le mesage de B est que l’amour est une douleur constante qui est vécu par tout le monde qui l’experimente. Selon B. L’amour qui n’est point douloureux n’est pas « véritable ». Il insiste a vivre un amour superficiel et pas passionel, cetnaivete suggéré veut faire croire au lecteur que pour ne pas se laisser envahira par la tristesse y faut voir le superficiel ou se trouve le bonheur. « laisser, laisser mon cœur s’enivrer d’un monsenge, plonger dans vos beau yeux comme dans un beau songe… » le superficiel= mensonge la verite profonde fait TOUJOURS mal( tristesse.
La sensibilité de l’auteur a une vision pessimiste peut être duea l’experience durant sa vie (mauv exp avec l’amour), cette douleur que B. fait apparaître a travers de lyrique et l’élégique=images et un champ lexical de la douleur et la tristesse.

II) Un idéal poétique.

A) Modernité poétique( revolution poetique (XIX s.) : nouveau concepte de la beauté ou dans tout le bien y il y a du mal (ex : les fleurs du mal). Pour Baudelaire, la nature est le mondecaché, l’analogie universelle derrière les formes et les couleurs, et la poésie doit transgresser le phénomenal, le visuel, pour arriver à l’essence. Son oeuvre exprime la double postulation simultanée (l’extase et l’horreur de la vie: le spleen et l’idéal, l’aspiration vers Dieu et vers Satan. Dans son esthétique, le beau coexiste avec le mal. Cette double postulation est présente dans laconception de Baudelaire sur l’amour. Baudelaire est celui qui a fait la découverte du moi profond, avant les psychanalistes, de l’angoisse, de l’inquiétude, des profondeurs du moi, etc.

B) L’expression de la prosse : «  une prosse poetique, musicale sans rythmes et sans rime, assez souple et heurté pour s’adapter au mouv lyrique de l’âme ».
Le miracle d’une prosse poetique, musicale, sans rythmes...
tracking img