Le machinisme est-il un obstacle au développement de la culture

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1462 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
.Philo DM n°1

« Quand on fait le procès du machinisme, on néglige le grief* essentiel. On l’accuse d’abord de réduire l’ouvrier à l’état de machine, ensuite d’aboutir à une uniformité de production qui choque le sens artistique. Mais si la machine procure à l’ouvrier un plus grand nombre d’heures de repos, et si l’ouvrier emploie ce supplément de loisir à autre chose qu’aux prétendusamusements qu’un industrialisme mal dirigé a mis à la portée de tous, il donnera à son intelligence le développement qu’il aura choisi, au lieu de s’en tenir à celui que lui imposerait, dans les limites toujours restreintes, le retour (d’ailleurs impossible) à l’outil, après suppression de la machine. Pour ce qui est de l’uniformité du produit, l’inconvénient en serait négligeable si l’économie de temps etde travail, réalisée ainsi par l’ensemble de la nation, permettait de pousser plus loin la culture intellectuelle et de développer les vraies originalités. »

Grief* : -motif de plainte que l’on estime avoir contre quelqu’un
Reprocher quelque chose à quelqu’un (lui en tenir rigueur)
-Préjudice subit donnant droit d’agir en justice

1) Dégagez l’idée directrice et les articulationsdu texte.
2) Expliquez les expressions suivantes :
a) « réduire l’ouvrier à l’état de machine »
b) les « prétendus amusements » et « les vraies originalités »
3) Le machinisme est-il un obstacle au développement de la culture ?

L’idée directrice du texte et ses articulations sont la critique et le jugement du machinisme. C'est-à-dire tout simplement, le fait de« faire à longueur de temps, la même chose continuellement » ; tel un ouvrier à l’usine, affecté à sa machine, qui produit la même pièce tout le temps ou bien une femme qui travaille dans une entreprise, (grande ou petite), en tant que « technicienne de surface », (couramment appelé : femme de ménage), qui « passait le balais » (désormais rattrapé par les nouvelles technologie) ou l’aspirateur àlongueur de journée sur son lieu de travail, afin que ce dernier demeure continuellement propre.

Si l’on compare « aujourd’hui » à « hier », le peuple est globalement plus soudé, plus social, plus solidaire. Cependant, il existe toujours une frontière entre les riches et les pauvres. Quoi qu’il en soit, le peuple sait faire la part des choses entre les différents métiers (ingrats ou valorisants) etétant donné que la politique des « pays du nord » (dans lesquels nous vivons) permet aux peuples de « parler » [ce que l’on appelle, la « liberté d’expression »], Cela crée des polémiques au sein du peuple, concernant les différentes professions que le peuple lui-même exerce. Et c’est à cause de cela qu’une frontière est présente entre les riches et les pauvres. Généralement, les professions dites àrépétitions ; « machinisme » (qui soit dit en passant, n’ont pas ou peu de responsabilités), sont exercées par des gens qui très souvent, appartiennent à une classe sociale « moyenne » ou « basse ». Tandis que les professions valorisantes, tel un « notaire » ou « chef d’entreprise » (patron) sont des postes de gestion ; ayant donc un certain nombre de responsabilités.

Le « procès » dumachinisme consiste à dénigrer, discréditer, décrier le statut social du machiniste (personne exerçant un métier de ce type). Cependant, on néglige le «grief essentiel » c'est-à-dire que l’on néglige les arguments que l’on estime avoir contre quelqu’un. On oublie que le machiniste est avant tout un homme parmi tant d’autres. Il est alors « rejeté » (ou presque) par la société et est blâmé par son patronqui lui reproche un manque d’investissement au travail ; sauf que ce dernier voulant avant tout de l’argent (car ceci est son objectif), investie dans du matériel bénéficiant des dernières technologies afin que ses salariés (machinistes), usent de leurs compétences pour mettre en œuvre une plus grande production permettant une meilleure rentabilité qui en fin de compte va enrichir le patron qui...
tracking img