Le maintien de la paix en afrique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 33 (8055 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
DOSSIER D’ETUDE N° 3 : LE MAINTIEN DE LA PAIX EN AFRIQUE 

SOMMAIRE DES FICHES

FICHE N° 1 : Carte de la Côte-d’Ivoire.

FICHE N° 2 : La redéfinition de la coopération militaire franco-africaine.

FICHE N° 3 : L’action militaire française en République centrafricaine.

FICHE N° 4 : Carte du Tchad. 

FICHE N° 5 : La Côte-d’Ivoire : repères historiques.

FICHE N° 6 : Lerétablissement du processus démocratique en Côte-d’Ivoire.

FICHE N° 7 : La démobilisation des milices et groupes armés en Côte-d’Ivoire.

FICHE N° 8 : La résolution des crises régionales africaines, l’exemple du Tchad.

FICHE N° 9 : La démobilisation des enfants soldats au Tchad.

FICHE N° 10 : Anglais opérationnel.
FICHE N° 1 : CARTE DE LA CÔTE-D’IVOIRE

Superficie : 322 462 km2 (2 fois pluspetit que la France).
Altitude moyenne : 219 m.
Population : Environ 17 millions.
Espérance de vie : 44,7 ans.
Capitale : Yamoussoukro (environ 2 millions d’habitants).
Villes principales : Abidjan, Bouaké.
Population active : 6,5 millions de personnes (services 43,5 %, industrie 19,9 %, agriculture 36,6 %).
Langues : Français.
Fête nationale : 7 août, fête de l’indépendance.
Tauxd’alphabétisation : 48,5 %.
Classement mondial dans l’indice de développement humain (IDH) : 165e sur 182 (0,484).
Monnaie nationale : Franc CFA (LBP) : 1000 CFA = 1,52 EUR (100 CFA = 1 Franc Français).
Ressources naturelles : Cacao (1er rang mondial), bois, diamants, pétrole.
Régime politique : République.

__________________________________
FICHE N° 2 : LA REDEFINITION DE LA COOPERATION MILITAIREFRANCO-AFRICAINE

Les accords bilatéraux passés depuis les indépendances.

La France reste la première puissance militaire en Afrique. Lors des deux conflits mondiaux, les colonies d’Afrique ont fourni de nombreuses troupes qui ont participé à la libération de la France durant la Deuxième Guerre mondiale puis à la guerre d’Indochine. Ce passé a créé des liens particuliers.
Dès les années 1960,la France a signé des accords de défense avec ses anciennes colonies. Les accords militaires techniques (AMT) élargissent le nombre de pays qui coopèrent avec la France. L’intérêt pour la France est de se maintenir au premier rang dans les domaines diplomatique et économique. Pour les pays africains, cela reste une façon de garder des liens privilégiés avec une puissance mondiale.

La révisiondes accords avec les Etats africains.

Les accords de défense et les AMT avaient servi de couverture juridique à des interventions à répétition parfois controversées en Afrique. Par conséquent, les modalités des accords bilatéraux passés avec la France ont été remises en cause depuis l’opération Turquoise au Rwanda (1994) ou l’opération Licorne en Côte-d’Ivoire (2002).
Devant le parlementsud-africain, en févier 2008, le président Sarkozy a annoncé la révision des accords de défense signés par Paris avec ses anciennes colonies, ne jugeant « plus concevable d’y intervenir dans des conflits internes ».

Les nouveaux accords bilatéraux.

Un nouvel accord avec le Togo, signé en février 2009, abroge l’ensemble des arrangements conclus précédemment et exclut désormais tout engagementde l’armée française pour soutenir les régimes en place. Un accord de défense « nouvelle génération » a également été signé en mai 2009 avec le Cameroun. Il n’est plus question d’intervention militaire à l’intérieur du pays. Le texte n’évoque plus le cas d’une agression extérieure, se contentant d’envisager le partage d’informations, l’organisation d’exercices militaires communs et le soutien auxorganismes de formation.
Avec la publication du Livre blanc sur la Défense et la Sécurité nationale en juin 2008, les accords de défense bilatéraux et l’implantation des forces de présence ont donc été modifiés. Il s’agit d’évoluer vers un partenariat eurafricain pour la défense et la sécurité qui favorise la montée en puissance des capacités africaines de maintien de la paix.

|TYPE DE...
tracking img