Le mal, rimbaud

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1237 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
DISSERT DE FRANCAIS : Sujet : Faut il continuer à lire les classiques ou sont ils révolus ?

Les classiques sont des œuvres écrites pensant le règne de Louis XIV, entre 1648 et 1715, beaucoup d’auteurs classiques dénoncent, à travers leur ouvrage, les vives de la société de l’époque et délivrent parfois un message moral. Certains disent que les élèves doivent lire les classiques, alors qued’autres pensent que l’on peut s’en passer. D’où le débat sans fin : Lire les classiques est-il une nécessité dans la formation des élèves modernes ?

De nombreuses personnes pensent que les classiques sont révolus et que ce n’est plus la peine d’imposer la lecture des classiques dans leur formation, ces personnes se justifient de différentes raisons.

En effet, les classiques sont des ouvragesdatant du XVII-XVIIIème siècle, par conséquent, les idées et la culture de l’époque sont bien différentes. Les élèves contemporains ont alors des difficultés à bien cerner le texte, que ce soit d’une part par le vocabulaire mis en jeu, comme dans les pièces de Molière, où les termes « Scélérat, honnête homme, etc. … » ne sont plus utilisés de nos jours ou n’ont plus le même sens qu’à l’époque. Enoutre, les mentalités à l’époque étaient bien différentes, les classiques diffusaient, à travers leurs textes, des leçons de moral, pour faire la différence entre les vertus et les vices, ce qui semble aberrent pour les auteurs dans leur texte semble banal pour un élève contemporain, par exemple dans Dom Juan de Molière, DJ est recherché par les frères de Done Elvire, ceux-ci le recherchent pour letuer, en guise de punition pour avoir enlevée Done Elvire du couvent pour l’épouser. De nos jours, ce fait n’est pas si scandaleux et un élève contemporain peut ne pas comprendre. A l’inverse, dans On ne badine pas avec l’amour d’Alfred de Musset, Perdican est amoureux de sa cousine Camille et leur mariage est prévu par le père de Perdican. Ce fait qui était tout à fait ordinaire à l’époque etqui serait invraisemblable pour un lecteur moderne. Ainsi, toutes ces différences peuvent rendre la lecture d’un élève contemporain ardue voire même ennuyeuse.

De plus, puisque la littérature est essentielle à la formation d’un élève contemporain, on pourrait très bien se contenter d’étudier les œuvres des auteurs contemporains, qui sont le reflet de la société dans laquelle on vit, et quiserait plus intéressant que de lire des œuvres qui datent d’il y a plusieurs siècles. Ainsi, on remplacerait la lecture des œuvres de Voltaire (dont l’intérêt est irréfutable il est vrai), comme Candide par exemple, par celle des œuvres d’Albert Camus, comme l’étranger, ou d’Albret Cohen, comme Belle du Seigneur, considérés par certains comme des roman centraux de la littérature française. L’intérêtlittéraire de ces œuvres étant le même que celui des œuvres classiques.

Enfin, on sait que les auteurs classiques se sont énormément inspirés des auteurs de l’antiquité, il n’est donc pas essentiel de lire les classiques, et l’on peut se contenter de lire directement les œuvres à la source, Lafontaine, par exemple, s’est inspiré presque exclusivement d’Esope, Phèdre (qui s’inspirait déjàlui-même d’Esope) et de Guéroult pour écrire ses fables, ainsi, la célèbre fable le corbeau et le renard est, à l’origine, écrite par Esope, Lafontaine n’a fait que la reprendre pour pouvoir à travers cette fable pour pouvoir critiquer « les flatteurs » comme il le dit si bien. Par conséquent, l’intérêt de lire les classiques est moindre lorsque l’on sait que l’on peut lire les œuvres desquelles ils sesont inspirés. Qui plus est, les tragédies classiques s’inspirent aussi de la mythologie grecque, autrement dit, de la mythologie antique, comme Racine dans son œuvre Phèdre.

Tout ceci pourrait justifier le manque d’intérêt de lire les classiques pendant la formation d’un élève contemporain

Néanmoins, il existe également de nombreuses raisons de maintenir la lecture des classiques...
tracking img