Le marché monétaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1218 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
LE MARCHE MONETAIRE
Définition de la Banque de France : «Cʼest le marché des capitaux à court et moyen terme, par opposition au marché financier sur lequel sʼeffectue les emprunts et les placements à long terme.» Au départ Franco-Français, le marché monétaire est maintenant composé de 16 pays de la zone Euro. A cette zone sont rattachés quelques pays liés à la destinée de lʼEuro. Depuis 1980, lemarché monétaire est scindé en 2 compartiments : - Le marché interbancaire - Le marché des Titres de Créances Négociables

"

A/ Le Marché Interbancaire

Cʼest un marché réservé exclusivement aux établissements de crédit. " " A1) Les intervenants

- Les établissements de crédit (banques et assimilés) - Le Trésor Public, les services financiers de la Poste, la Banque de France, la Caisse desDépôts et des Consignations - La Banque Centrale Européenne " " A2) Les opérations

Objectif = la stabilité des prix - Opérations entre établissements de crédit Monnaie : excédent / déficit au jour le jour Quand la banque a un excédent, elle va pouvoir financer Quand la banque a un déficit, elle va avoir besoin de créer de la monnaie Opérations sur le marché des pensions Du Court Terme au LongTerme Majoritairement en CT Les 2 types dʼétablissements (en excédent ou en déficit) vont se compenser par des pensions livrés en 24H. remet en pension des titres (bons du trésor)

Banque A Emprunteur

Banque B Prêteur

liquidités

PUIS

rachat de titres (bons du trésor) Banque A liquidités + intérêts Banque B

pensions livrées définitives (pas de retour) pensions à réméré (à option) Lemarché en blanc

liquidités Banque A liquidités + intérêts Banque B

- Les interventions du SEBC (Système Européen des Banques Centrales) BCE + 16 Banques Nationales de la Zone Euro BCE = 1 directoire (1 gouverneur ; 1 vice-gouverneur ; 4 membres) + 1 conseil des gouverneurs (16 gouverneurs des Banques Nationales) + Membres du directoire 3 types dʼopérations qui visent la stabilité des prix : " °Opérations dʼOpen Market = 3 familles ✓ opérations de cession temporaire (achats ou ventes de titres par des prises de pension) ✓ opérations fermes (achats de titres définitives)

✓ reprises de liquidité en blanc (vise à retirer de la monnaie du circuit par le biais dʼaccords bilatéraux entre BCN et Etablissements de crédit ou par le biais dʼappels dʼoffres sur plusieurs jours ou à 1 heure)appels dʼoffres à taux fixe : adjudication sur les quantités appels dʼoffres à taux variable : adjudication sur les taux dʼintérêt 3,25 % Banque A Banque B Cumul Total Demande 500 600 1100 1100 3,30 % 700 1800 3600 2500 3,35 % 2000 600 6200 2600 3,40 % 900 700 7800 1600

" ° Opérations de facilités permanentes ✓ les facilités de prêt marginal (les établissements de crédit peuvent emprunter à toutmoment à la BCE avec des taux dʼintérêt connus. Ce taux de prêt marginal est plus élevé que les taux des banques) ✓ les facilités de dépôt (les établissements de crédit peuvent placer leur argent à la BCE. Le taux dʼintérêt sera un taux plancher (le plus bas que lʼon puisse trouver) " ° Les réserves obligatoires Pour les établissements de crédit de la zone Euro, il y a une obligation de déposer à laBanque Nationale un pourcentage du dépôt des clients. " " A3) Le Marché Interbancaire de la zone Euro

10 ans dʼexistence On fait face à une zone Euro très intégrée mais aussi à un marché avec une forte concentration des opérations sur quelques intervenants. - Une intégration poussée Echange quotidien : 1000 Milliards € 54% opérations transfrontalières 2/3 des opérations sont à blanc Apparitionde plate-formes électroniques dʼéchange (5) - Une forte concentration Le nombre dʼopérateurs a été réduit = environ 7500 établissements de crédit Sur ces 7500, 500 sont capables dʼintervenir sur les opérations principales de refinancement. Sur ces 7500, 11 interviennent sur des montants ≥ 3 Milliards € Les banques françaises interviennent dans 40% des transactions sur les liquidités.

- La...