Le marché

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (324 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le marché

Un marché est un lieu où des vendeurs se réunissent pour proposer leurs produits aux consommateurs. Par extension, pour les économistes le marché est le lieu fictif où serencontrent les offres et les demandes. Dans ce cas le marché est une institution[1] régie par des lois et des règles sur lesquelles les économistes ont de forts désaccords.

AugustinCournot écrit « On sait que les économistes entendent par marché, non pas un lieu déterminé où se consomment les achats et les ventes, mais tout un territoire dont les parties sont unies pardes rapports de libre commerce, en sorte que les prix s'y nivellent avec facilité et promptitude »[2].
Pour Paul Samuelson et William D. Nordhaus « un marché est un mécanisme par lequeldes acheteurs et des vendeurs interagissent pour déterminer le prix et la quantité d’un bien ou d’un service »[3]. Prix et quantité interagissent-ils de façon égale ou y a-t-il unevariable principale d'ajustement ? Les économistes sont partagés : pour Alfred Marshall, la variable clé est plutôt la quantité, pour Léon Walras, le prix[4]. Comment ce mécanisme agit-il ?Léon Walras introduit la notion du commissaire priseur en notant « les marchés les mieux organisés sous le rapport de la concurrence sont ceux où les ventes et les achats se font à lacriée, par l’intermédiaire d’agents tels qu’agents de change, courtiers de commerce, crieurs, qui les centralisent, de telle sorte qu’aucun échange n’ait lieu sans que les conditions ensoient annoncées et connues et sans que les vendeurs puissent aller au rabais et les acheteurs à l’enchère »[5].
Chez Adam Smith au contraire les prix ne sont pas donnés avant l’échange maisau contraire « l’intérêt individuel ne résorbe et ne règle les écarts des prix de marché que dans la mesure où un premier écart le constitue comme réagissant plutôt qu’agissant »[6]