Le marchand de cercueils

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1143 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Fiche de lecture
Les Récits de Feu Ivan Pétrovitch Bielkine
Le Marchand de Cercueils
A.Pouchkine

Résumé
Un marchand de cercueils (Adrien Prokhorov) de condition modeste emménage dans une petite maison avec sa servante et ses deux filles. Peu après son installation, il est convié avec ses deux filles aux noces d’argent de son voisin, un cordonnier allemand accueillant et à l’allureenjouée.
Le lendemain donc, le marchand de cercueils et ses filles se rendent chez leurs voisins de l’autre coté de la rue. La fête est animée, l’alcool coule à flots, tout le monde rit et s’amuse jusqu’à ce que Yourko (le cordonnier) ait une parole vexante envers le métier d’Adrien. Celui-ci rentre alors chez lui à la fin de la soirée « ivre et furieux ». Il invite alors, dans un élan de colère,ses « morts orthodoxes » à pendre sa crémaillère plutôt que ses voisins, avec qui il avait prévu de le faire initialement.
Il est réveillé le lendemain matin et apprend le décès d’une marchande, il prépare alors ses funérailles tout au long de la journée. Après son long et laborieux travail, Adrien rentre chez lui et se retrouve face aux morts qu’il avait invités la veille. Pris de panique il lesrepousse et se retrouve assailli par tous les cadavres à qui il avait fourni un cercueil. Mais heureusement, Adrien se réveille juste avant de se faire attaquer.
Contexte historique
Les éléments relatifs au contexte historique dans ce récit sont peu nombreux. L’histoire a un aspect atemporel, elle aurait pu être racontée au XIXème comme au XXème siècle. Cependant, on note tout de même laprésence de nombreux allemands, certainement due à Catherine II. En effet son règne n’est pas très ancien à cette époque puisque elle est décédée vers la fin du XVIIIème et l’histoire date (a priori) du début du XIXème siècle.
Spécificité générique
Le Marchand de Cercueils est un повесть car il relève de la tradition orale. C’est un texte relativement court qui ressemble plus à une sorted’anecdote qu’à une véritable nouvelle. Et ce n’est pas tout à fait un conte comme pourrait le suggérer le terme рассказ. Cependant les termes russes sont proches car la différence entre повесть et рассказ est subtile et leur traduction exacte en français n’en est que plus difficile.
Analyse du contenu
Dans ce récit, on distingue le héro (personnage principal), et d’autres personnages plus secondaires.Le héro est Adrien Prokhorov, un marchand de cercueils modeste mais quelque peu avare (il lui est arrivé de vendre un cercueil en sapin au lieu d’un cercueil en chêne).
Parmi les personnages secondaires, il y a Yourko. C’est un cordonnier allemand qui, dans le présent récit, fête joyeusement ses noces d’argent. Bon vivant et avenant, il propose à Adrien de se joindre à lui avec ses deux filles.Il est apparemment heureux d’être en Russie (« L’hôte (…) cria en russe, à la santé de ma bonne Louise’ ») mais n’en reste pas moins patriote (« un gros boulanger leva son verre et proclama, à la santé de ceux pour qui nous travaillons : unserer Kundleute !’ La proposition (…) fut acceptée (…) à l’unanimité »).
Les dernières figures évoquées dans le récit sont les deux filles d’Arien Prokhorov(mais elles ne parlent pas tout au long de l’histoire) et la servante, Axinia, qui l’accueille au réveil et lui demande de rectifier ses paroles car il n’aurait pas du inviter les morts à entrer chez lui. S’il l’avait écoutée, il n’aurait probablement pas fait cet affreux cauchemar.
Composition
Sur la forme tout d’abord, le récit est construit, comme la plupart les Récits de Feu Ivan PétrovitchBielkine, de la façon suivante : le titre suivi d’un exergue puis du texte. L’exergue est un poème, ici de la main de Dierjavine, qui a pour fonction principale de mettre le lecteur dans l’ambiance du récit qui va suivre. Mais le rôle de cet exergue est surement plus large. En effet, les lecteurs contemporains de Pouchkine ne sont pas habitués à la fiction et ne connaissent que les poèmes...
tracking img