Le marche du travail en france

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3021 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
LE MARCHE DU TRAVAIL

PLAN

I/ Présentation du marché du travail d’un point de vue théorique .

a) Structure du marché : le cas des DOCKERS et des sociétés de transport urbain.
b) Comportement des acteurs .

2/ Reflexion : le cas des 35 heures ou l’intervention de l’Etat garant du bien être social ?INTRODUCTION

Le marché du travail représentait fin 2008 16.640.000 salariés en France, exerçant leur profession au sein de plus de 2.760.000 entreprises. Tout en étant hétérogènes par l’immensité des fonctions, des qualifications, des métiers et des secteurs d’activités qu’il regroupe, on constate en s’y attardant, que le « jeu » des acteurs de ce marché: salariés et employeurs,peut être appréciés sous un angle micro-économique au même titres que d’autres type marchés, que ce soit en terme de structures et de comportements visant à atteindre le bien être . Nous nous efforcerons en première partie, d’en faire la démonstration d’un point de vue économique. Puis nous illustrerons notre propos grâce à un exemples de monopoles côté salariés , et enfin nous interrogerons surles conséquences de l’intervention de l’Etat en terme de bien être social sur ce marché en prenant appuie sur l’aménagement des 35 heures en France.

1/ Présentation du marché du travail

C'est un marché comme un autre où l'on retrouve une offre et une demande qui doivent aboutir à un équilibre via un prix.

L'offre de travail (demande d’emploi) émane les travailleurs qui « vendent » leurstemps de travail.
La demande de travail (offre d'emploi) émane des entreprises qui « achètent » ce temps de travail.

Le prix du travail correspond au salaire.

Nous pouvons illustrer ces deux principes sous formes de courbes :

Salaire salaire

tps de travail tps de travail

Courbe OFFRE de travail Courbe DEMANDE de travail

L'intérêt des travailleursest de maximiser l’équilibre entre temps de travail et temps de loisirs. Le travail procure un revenu qui va lui permettre de consommer, et donc d’augmenter son bien être. Au contraire, l’augmentation du temps passé à travailler laisse moins de temps libre, c'est-à-dire moins de temps passé pour les loisirs, la vie de famille, le repos, soit une entrave à son bien être social.
L'intérêt d’uneentreprises est de maximiser son profit donc d'optimiser la productivité du travail (le rapport entre la quantité produite et la quantité de travail utilisé). Cela l’amènera à réduire le côut du temps de travail.

a) Structure du marché

Sur le marché du travail on identifie les acteurs suivants :

• Les actifs (travailleurs) qui représentent les offreurs et vendent leurs temps et leursforces de travail.
• Les entreprises qui représentent la demande et qui achètent le travail.
• L’état qui édicte la réglementation
• Les syndicats qui representent un contre pouvoir vis-à-vis des entreprises.

La théorie d’un marché du travail en Concurrence pure s’opposant à la formation de monopole

En CPP:

Si le marché du travail fonctionne librement, il doit permettrel'équilibre entre l'offre provenant des travailleurs et la demande provenant des employeurs.
Cette situation fait que le prix est fixé par le marché sans qu'aucun acteur n'ait un quelconque pouvoir de marché.

– la flexibilité des salaires est la garantie du plein emploi
– il n’y pas ,en théorie, de chomâge. Tous les actifs qui acceptent de travailler pour un salaire trouvent un emploi.Toutes les entreprises qui acceptent de payer ce salaire trouve la main d'œuvre.
– seuls ceux qui ne sont pas prêts à travailler pour le salaire d'équilibre sont au chomâge , qualifié de volontaire

Salaire surplus offreurs (travailleurs)

Pe

surplus demandeurs
(entreprises)

Q de travail

En Concurrence imparfaite : le Monopole

En situation de monopole, l’un des...
tracking img