Le mariage de figaro acte v, scène 3

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (632 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Lecture analytique : Le Mariage de Figaro (Acte V, scène 3)

Introduction : Le texte suivant est extrait de l'Acte V, scène 3, du Mariage de Figaro, publié par Beaumarchais en 1784. Ce longmonologue permet d'octroyer au spectateur une pause dans cette folle journée, et précède la scène finale. On peut à partir de celui-ci, dégager la problématique suivante : Comment Beaumarchais parvient-il àfaire de Figaro, un porte parole efficace contre la société de l'Ancien Régime ? La réponse à cette problématique s'articulera en deux axes. Tout d'abord, le bilan pessimiste de Figaro face à sasituation, puis la critique virulente de la société par le personnage.

I) Un bilan pessimiste
Ce monologue, construit en composition circulaire, débute par le constat amer que réalise Figaro face àsa propre situation, son amour qu'il pense trahit. Persuadé d'avoir été trompé par Suzanne, il laisse libre court à son chagrin, nous dévoilant une nouvelle facette de sa personnalité, inconnu jusqu'àalors. Dépassé par l'intrigue de la pièce, il a perdu son ton enjoué habituel pour laisser place au « ton le plus sombre », ligne 1. Employant des mots qui appartiennent au registre lyrique, Figaro sedit désabusé d'avoir été trompé par le comte, qu'il qualifie de « perfide », ligne 5, se considérant lui-même comme un « benêt ». Tentant de faire un bilan de sa situation, il résume en quelqueslignes seulement les VI premiers actes de la pièce, employant la troisième personne du singulier pour désigner le Comte et Suzanne, comme si lui-même ne faisait pas parti de l'histoire. La ponctuation(beaucoup de points d'exclamations), montre le trouble dans lequel se trouve le personnage. C'est à la fin du texte, grâce à la composition circulaire du monologue (à partir de la ligne 71), que Figarorevient à ses amours « Oh Suzon ! Suzon ! », pour finalement dresser de lui même, une description tout à fait lucide. Il apparaît comme désinvolte, sans scrupule, amoureux de la vie (ligne 80). =>...
tracking img